Fashion news : une nouvelle enseigne débarque à Bruxelles

Fashion news : une nouvelle enseigne débarque à Bruxelles
2 images
Fashion news : une nouvelle enseigne débarque à Bruxelles - © SDP

C’est beau, doux, pastel et c’est fait en matières naturelles, on aime un peu, beaucoup, passionnément que Des Petits Hauts prennent Bruxelles d’assaut !

Déjà en vente dans le magasin Duck à Liège, Des Petits Hauts débarque à Bruxelles rue du Marché au Charbon. Des Petits Hauts, c’est une marque de fringues qui compte 14 années de vie au compteur, qui est faite pour les filles qui aiment la douceur des tons pastel et les matières naturelles comme le cachemire, le mohair, le bois et le cuir.

Rêveries quotidiennes

C’est une marque destinée à celles qui transposent leurs rêveries dans la réalité de leur quotidien. Pas étonnant donc de retrouver des constellations entières sur des sacs, pulls et écharpes, des pompons colorés en fourrure de renard et des broches en nuages qui s’accrochent aux mailles des lainages aussi doux que légers. On adore aussi les petites gouttes de pluie dorées qui ruissellent sur les bretelles des tops.

Mais qui dit matières naturelles, rares, exclusives et précieuses dit " tout cela se paie ma bonne dame " ! Les rêveuses hédonistes devront se délester de 150€ pour un pull, de 65€ ou 120€ pour un t-shirt et de 250€ pour un manteau, en moyenne. Rassurez-vous, il y a de jolis petits accessoires à un prix beaucoup plus abordables, comme ces broches qui ne coûtent qu’une petite dizaine d’euros.

Qu’est-ce qui justifie ces montants ? La fabrication dans une usine grecque qui privilégie le bien-être de ses ouvrières, des tables de coupes ultra modernes et un contrôle qualité hyper poussé. Et bé oui, le bien-être a un prix.

Sur leur joli site, à l’image des pièces proposées, poétique, on peut aussi y trouver une petite fabrique à fantaisie qui recèle huit jolis DIY. On aime aussi la chouette vidéo tournée il y a peu et qui présente la collection de manteaux pour l'hiver.

Bref, cette jolie enseigne a tout pour nous plaire, même si on souhaiterait que les prix soient aussi doux que leurs mailles. Reste à demander à Papa Noël d’en apporter sous le sapin, des petits hauts.

 

Florence Frans