Comment porter ses robes d'été à la mi-saison ?

Comment porter ses robes d'été à la mi-saison ?
4 images
Comment porter ses robes d'été à la mi-saison ? - © Clara Ni Ruairc

Le temps a beau être clément, on sent bien que l’été, la playa et les canicules, c’est fini. On se retrouve cependant avec une collection de robes légères qu’on a peu eu le temps de mettre et ça ferait mal de déjà les ranger au placard. Pas de panique, il y a encore moyen de rentabiliser certains de ses craquages aux soldes! Explications.

Toutes les robes ne survivent pas à la rentrée. Les semaines qui viennent, vous pourrez donc faire vos au revoir aux robes légères en coton. Vous savez, celles qui nécessitent d’être repassées pour être portables… A l’exception des modèles de couleurs qui ne font pas trop "été" (noir, bleu marine, bordeaux…) et qui pourront donc se fondre assez facilement dans vos looks du début de l’automne, oubliez les robes de matières trop légères car elles s’associent mal aux collants, gilets, foulards & co.

Par contre, de nombreuses robes prolongeront leur vie et s’offriront même un nouveau visage ! Voici trois cas issus de mon dressing.

Ma robe en dentelle blanche

Version été : Quoi de plus frais et romantique d’une petite robe en dentelle blanche ? Je joue à fond dans ce registre en associant ma robe à des espèces de sabots compensés (mes orteils apprécient), un gros bracelet en bois et des fleurs dans les cheveux. Je relève la tenue avec deux touches flashy : du corail et un mini cartable en plastique néon transparent (qui, décrit comme ça, est un concept en tant que tel).

Version automne : La robe est cette fois associée à des collants et des boots noirs, un perfecto et un chapeau pour un look " rockmantique ".

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que la dentelle traverse les saisons et s’intègre particulièrement bien dans les looks rock mais girly, dont le perfecto, veste de mi-saison par excellente, est la pièce phare.

Et d’ici quelques mois ? Quand l’hiver pointera son nez, une robe aussi virginale trouvera plus difficilement sa place dans le brouillard froid. On préfèrera alors une robe en dentelle foncée que l’on portera sous un gilet.

Ma robe « ananas »

Version été : Cette petite robe ni trop habillée, ni trop décontractée, est parfaite pour sortir boire l’apéro. Je la porte donc avec les accessoires de la saison : des sandales compensées et des lunettes de soleil. De plus, je profite des couleurs de la robe pour arborer une pochette, des lèvres et des ongles aux teintes vives.

Version automne : De nouveau, c’est le style " rockmantique " qui offre une seconde vie à cette robe girly.

Pourquoi ça fonctionne ? De un, parce que le tissu de la robe est plutôt épais, ce qui permet un mariage harmonieux avec les vêtements plus " lourds " de la mi-saison. De deux, parce que les imprimés sont noirs. Du coup, ça reste cohérent d’associer la robe à une veste, des collants et chaussures noirs.

Et d’ici quelques mois ? D’ici novembre, les ananas en mode " blanc-turquoise-rose " seront un peu dépassés, collants opaques ou non. Puis, en plus d’être vachement décolletée, la robe est dos nu. Hors, on ne porte un dos nu que lors d’une soirée habillée, en hiver. On optera donc plutôt pour une robe de la même matière, mais aux coloris et imprimés plus adaptés à la saison.

Ma robe à fleurs

Version été : Les fleurs, c’est frais et féminin. Quand la robe est portée jambes nues et avec des escarpins nude (pour allonger celles-ci !), elle fait parfaitement l’affaire pour les jours les plus chauds de l’année.

Version automne : Cette fois, la robe est portée avec des collants bleu marine (plus adaptés que des noirs, la robe n’ayant aucune touche de cette non-couleur), des bottes et un trench. L’été est déjà loin !

Pourquoi ça fonctionne ? Primo, parce que cette robe se rattache plus à un style (dans ce cas : classique-rétro) qu’à une saison. Secundo, parce que les couleurs dominantes, le bleu marine et l’orange, passent très bien à l’automne. Tertio, parce que les fleurs, c’est comme les pois, on peut en porter toute l’année !

Et d’ici quelques mois ? Contrairement aux deux robes précédentes, celle-ci va peut-être encore avoir sa place dans ma garde-robe d’hiver. Il faudrait alors la porter avec un gilet et sous un manteau, genre une coupe longue et ceinturée. Mais attention, rajouter un gilet à une robe classique-rétro peut vite donner un look de grand-mère ! L’exercice de style serait alors plus compliqué : il faudrait trancher avec des chaussures, un sac et des bijoux très actuels.

En résumé, les critères principaux qui déterminent si oui ou non votre robe a encore six semaines de vie devant elle sont donc :

  • - Sa matière
  • - Sa couleur
  • - Ses imprimés, s’il y en a.

 

Clara Ni Ruairc

Retrouvez cet article et bien d'autres encore sur le blog de Clara Ixelloise Chic !