Camille Toboll, modèle belge de minimalisme et de modernité grunge

http://lorenzonaudts.be
7 images
http://lorenzonaudts.be - © © Lorenzo Naudts

Avec un look qui détonne, mannequin chez Dominique Models depuis 2012, Camille est de celles qui ne renoncent jamais ! Après plusieurs covers belges et une campagne pour Veritas, elle continue de nous surprendre. Portrait d’une fille sûre de ses choix.

Date de naissance : Le 25 juin 1998 à Hambourg en Allemagne.

Lieu de résidence actuel : Bruxelles.

Nationalité ? Allemande.

Langues parlées ? L’allemand est ma langue maternelle, mais je parle assez bien l’anglais et je comprends le français.

Niveau d’études ? Je suis à la fin de mes secondaires.
 

Ton premier salaire ? Probablement pas grand-chose… Mais à l’époque, j’avais 13 ans donc chaque euro gagné face à un appareil photo était comme une victoire pour moi.

Y a-t-il eu un déclic ? Un changement de coupe ! Je suis passée du brun au blond et je les ai coupés très courts. Non seulement ça m’a changée, je me suis sentie plus en accord avec ma propre personnalité, mais j’ai aussi commencé le mannequinat juste après ça.

Ton premier job ? C’était une campagne pour Pro-Duo, un produit capillaire. C’est assez comique d’ailleurs, parce que j’ai fait ce shoot avec Daphné Velghe et il se trouve que l’année dernière on a à nouveau posé ensemble, pour le ELLE cette fois. Ça m’a fait penser au chemin que j’ai parcouru jusqu’ici et à l’expérience que j’ai déjà pu acquérir.

Un hobby honteux ? Danser devant la glace… Mais en fait, je n’en ai pas honte ! Je ne suis quand même pas la seule à le faire…
 

Ton objectif personnel dans le mannequinat ? Devenir célèbre ou être reconnue dans la rue, ça ne m’intéresse pas vraiment. Dans ce milieu, ce qui compte le plus à mes yeux, ce sont les rencontres et les endroits que je découvre. Chaque shooting peut m’apporter de l’inspiration ou m’apprendre quelque chose de nouveau. Le monde est vaste et le temps passe si vite…

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ? Pouvoir établir une vraie connexion avec le photographe. Quand cela arrive, c’est une sensation extraordinaire ! Quand l’atmosphère sur place est telle que je peux me laisser complètement aller. J’oublie tous les gens présents et je laisse mes émotions parler d’elles-mêmes. À la fin de la journée, quand tous les membres de l’équipe sont heureux et se mettent à me complimenter, j’ai vraiment la sensation que j’ai fait du bon boulot, que toute cette énergie dépensée en valait le coup !

Un mannequin qui t’inspire ? Charlotte Free. Elle est vraiment originale, fidèle à elle-même. J’admire la façon dont elle a réussi à se faire apprécier pour ce qu’elle est vraiment !

Ton talent caché ? La patience.

Ta plus belle qualité ? Je suis quelqu’un d’attentionné et toujours à l’écoute des autres. J’essaye de traiter les autres comme j’aimerais qu’on me traite.
 

Le morceau que tu écoutes pour le moment ? Lovin U de Stwo.

Ton film préféré ? On the road de Walter Salles ou Into the wild de Sean Penn.

Une particularité alimentaire ? Je suis végétarienne et je tente de diminuer ma consommation de beurre et de lait.

Tes photographes préférés ? Peter Lindbergh, Steven Meisel, Paul Morel et Robin Lempire.

Ton réseau social ? Soundcloud… J’y découvre un nouvel artiste tous les jours !

Où te vois-tu dans 10 ans ? Quelque part entre l’Allemagne et la Belgique. Le monde est bien trop vaste pour passer sa vie au même endroit.

 

Lola Diet

Retrouvez plus d’infos sur Camille Toboll sur Dominique Models et suivez ses actus sur sa page Facebook ou sur Tumblr.