Zéro déchet pièce par pièce : que peut-on faire dans le salon ?

À première vue, il ne semble pas y avoir grand-chose à faire dans le salon en terme d'objectif zéro déchet. Et pourtant… il est tout à fait possible de rendre cette pièce de vie encore plus zéro déchet qu’elle ne l’est déjà.

Avec le zéro déchet, de nombreux Belges tentent d’adopter un autre mode de vie dans leur quotidien pour se diriger petit à petit vers une consommation plus durable et plus respectueuse pour de planète. Le mouvement zéro déchet (en anglais : zero waste) consiste en effet à prendre conscience de l’impact que notre consommation "classique" génère sur notre environnement et à adopter, en conséquence, une stratégie pour réduire au maximum nos déchets.


►►► Chaque semaine depuis un mois, RTBF Tendance vous fournit des conseils, astuces et idées pratiques zéro déchet pour chaque pièce de la maison. Retrouvez tous les articles de notre série en cliquant sur ce lien !


Après s’être penchés sur les deux pièces les plus polluantes de la maison que sont la cuisine et la salle de bains et vous avoir dévoilé les astuces durables pour la chambre et le dressing, nous mettons à l’honneur cette semaine une pièce très peu mentionnée dans les objectifs zéro déchet : le salon.

Et pour cause : comme la chambre, le salon est une pièce où, a priori, on ne produit pas beaucoup de déchets. En revanche, c’est dans ce lieu rassembleur et cocoon qu’on écoute de la musique, qu’on lit, qu’on regarde un bon film, qu’on joue, etc. C’est donc sur ces petits éléments de loisir et de divertissement culturels qu’on va pouvoir agir en privilégiant le seconde main, l’emprunt et les alternatives culturelles dématérialisées … après avoir fait un gros tri !

La règle des 5 R (en français : 4 R + 1C) de Béa Johnson appliquée au salon

Pour avoir une idée des changements à opérer pour avoir un salon zéro déchet, reprenons, comme nous l’avons fait pour les autres pièces de la maison, la fameuse "règle des 5 R" de Béa Johnson (à appliquer en ordre de priorité : du haut vers le bas), et appliquons-la aux particularités de cette pièce :

  • Refuser : c’est la base. Pour avoir un salon zéro déchet, dites non au superflu et refusez de faire "entrer" de nouveaux futurs déchets. Est-il vraiment nécessaires d’acheter un énième magasine (qu’on ne lira jamais) ou un gadget en plastique bon marché pour son enfant (et dont la durée de vie ne dépassera pas une semaine) ?

  • Réduire : "Less is more", un gros tri s’impose ! Faites de la place dans votre salon et ne gardez que l’essentiel dans vos armoires. Donnez vos vieux livres et DVD qui prennent la poussière, impliquez vos enfants dans le tri de leurs jouets et osez vous séparer de votre Playstation 2 qui n’a plus servi depuis bien trop longtemps.

  • Réutiliser : attention, pas question pour autant de tout jeter. Donnez ou vendez ce qui n’est plus utile pour vous mais encore en bon état, réutilisez ce qui peut encore servir, et essayez de réparer (ou de faire réparer) ce qui est cassé avant de remplacer.

  • Recycler : si vous jetez, jetez bien.

  • Composter : cela ne concerne que les résidus alimentaires et les matières organiques, et cette règle ne s’applique donc pas au salon.

Concrètement, que puis-je changer dans mon salon ?

2 images
© Getty Images / Ponomariova Maria

Après avoir trié, rangé, réparé et jeté, vient le moment fatidique où vous allez sans doute reremplir le salon avec de nouveaux produits. Voici quelques conseils et astuces pour privilégier le durable au jetable :

  • Privilégiez le seconde main : que ce soit pour les Playmobil et les Lego de vos petites têtes blondes, pour les bouquins, ou pour les DVD et autres jeux vidéo, n’hésitez pas à acheter d’occasion ! Vous serez surpris(e) de tout ce qu’on peut trouver sur internet en seconde main et en très bon état. Les bouquineries et les boîtes à livre qui émergent un peu partout ces dernières années sont également une chouette alternative (et en plus, c’est gratuit !).

  • Encore mieux : empruntez. Il y a forcément près de chez vous une bibliothèque ou une ludothèque où vous pourrez trouver votre bonheur (et même découvrir de nouvelles choses). Très économique, cette alternative peut même devenir une sortie familiale privilégiée.

  • Vous voulez du neuf ? Privilégiez l’immatériel quand cela est possible. Si vous avez envie de lire un livre récent ou de regarder un film qui vient de sortir, il est en effet fort peu probable qu’il se trouve déjà dans les magasins d’occasion ou dans les bibliothèques. Dans ce cas de figure, tournez-vous vers les plateformes de VOD (video on demand), les livres numériques (investir dans une lisseuse désencombrera d’ailleurs votre bibliothèque), les sites de streaming musical, etc.

Quelques sources d’inspirations pour aller plus loin

Pour vous aider dans votre démarche, il existe de nombreux livres et sites internet qui traitent zéro déchet, comme :