Vers une promotion massive du vélo dans toute l'Europe

Un tout nouveau plan paneuropéen du cyclisme vient d'être adopté. Il comprend de nombreuses recommandations concernant les infrastructures à mettre en place ou encore le financement d'aides pour développer le vélo dans 54 pays à travers l'Europe et l'Amérique du Nord. Son objectif principal est d'aider à doubler le nombre de déplacements à vélo d'ici 2030.

La balle est maintenant dans le camp des gouvernements nationaux

Ce plan paneuropéen pour la promotion du cyclisme a été définitivement adopté le 18 mai 2021. Il couvre 54 pays, dont les 27 de l'Union européenne. Il s'agit d'une grande première à l'échelle de toute l'Europe, tous ces pays affichant leur volonté de promouvoir le cyclisme comme mode de transport alternatif face à l'urgence climatique et au besoin de réduire les émissions de CO2 dans l'atmosphère.

Pour arriver à doubler le nombre de déplacements à vélo en 10 ans, les différents gouvernements vont devoir mettre en place une politique résolument volontariste.

Actuellement, sur les 54 pays engagés dans cette promotion du cyclisme, 16 ont déjà adopté une stratégie nationale tandis que 9 autres sont en train d'en développer une pour la première fois. Cela signifie donc qu'une majorité de ces pays n'ont toujours pas de stratégie nationale de développement du vélo.

La Belgique fait partie des "bons élèves" européens

Afin de ne pas partir de zéro, le plan prévoit déjà une dizaine de recommandations générales : création d'une infrastructure cyclable conviviale, développement d'une signalisation routière adaptée, fournir des investissements durables et des mécanismes de financement efficaces, promotion du cyclotourisme...

Les Pays-Bas sont en tête du classement des pays où le vélo est le plus pratiqué, avec plus d'un quart des déplacements effectués à vélo (27%). Des pays comme le Danemark (15%), la Belgique (12%) et l'Allemagne (11%) sont également dans le peloton de tête. Tous affichent des chiffres à la hausse depuis 2020 et la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.