Une comète serait à l'origine de la disparition des dinosaures, pas un astéroïde

Une comète serait à l'origine de la disparition des dinosaures, pas un astéroïde
2 images
Une comète serait à l'origine de la disparition des dinosaures, pas un astéroïde - © MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRA - Getty Images/Science Photo Libra

La théorie de l’astéroïde évolue, ce serait en fait une comète qui se serait écrasée sur Terre et aurait entraîné la disparition des dinosaures.

Le nombre de théories sur la raison de la mort des dinosaures est incalculable (il doit probablement être calculé mais nous ne le ferons pas aujourd’hui) mais depuis pas mal d’années, la communauté scientifique s’accordait sur l’une d’elles : un astéroïde géant se serait écrasé sur Terre (au pire endroit possible pour faire le plus de dégâts), entraînant un gigantesque cataclysme suivi d’une période sans soleil ni lumière (et d’autres désordres environnementaux) qui aurait entraîné la disparition des végétaux (et de 50 à 75% de toutes les autres formes de vie), des dinosaures végétariens (se nourrissant des végétaux) et des dinosaures carnivores (se nourrissant des dinosaures végétariens).


Lire aussi : Savez-vous comment les dinosaures faisaient l’amour ?


Si la théorie en soi ne change pas, selon ArsTechnica, des scientifiques ont récemment découvert que ce ne serait pas un morceau de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter mais une comète qui se serait écrasée sur Terre.

Les comètes "brouteurs de soleil"

Il y a 66 millions d’années, un objet céleste de 10 à 15 km de large s’est écrasé dans la péninsule du Yucatán, créant ainsi le cratère Chicxulub et provoquant une réaction en chaîne qui a mis fin au règne des dinosaures sur Terre alors qu’ils étaient partis pour durer encore un bon bout de temps comme une étude l’expliquait récemment.

Une nouvelle étude, publiée par une équipe de l’Université d’Harvard et du Centre Simthsonian pour l’astrophysique dans la revue Scientific Reports, annonce que l’astéroïde destructeur serait en fait une comète destructrice venant du nuage d’Oort. Ce nuage est une ceinture d’objets glacés car situés autour de la bordure externe du système solaire, bien loin du Soleil et de sa chaleur. Dans ce nuage, on trouve de nombreuses "comètes à longue distance" qui mettent parfois des millions d’années pour faire le tour du Soleil.


Lire aussi : Un astéroïde va passer "proche" de la Terre mais quelle est la définition de "proche" pour la Nasa ?


Si la plupart restent sagement dans leur orbite, certaines sont attirées par le champ gravitationnel de Jupiter et sont alors déviées vers l’intérieur du système solaire avec un risque de croiser les planètes que l’on y trouve. Ces comètes sont appelées par les scientifiques des "sungrazers" ou, en français, des "brouteurs de Soleil" car elles foncent vers notre étoile. D’après l’étude, 20% des comètes venant de ce nuage sont des brouteurs de Soleil. Le risque de toucher la Terre dans leur voyage des confins du système solaire vers le Soleil est réel. Selon leurs calculs statistiques (uniquement basé sur les probabilités), un impact (plus ou moins gros) pourrait survenir tous les 250.000 à 730.000 ans.

Des arguments pour et contre la théorie de la comète

Cette théorie sur la comète est également soutenue par des observations au sol. Les analyses de compositions dans le cratère laissé par l’impact dans la péninsule du Yucatán montraient une forte présence de chondrite carbonée (objets riches en carbone et ferreux) ce qui n’est présent que dans 10% des astéroïdes de la ceinture alors que c’est la principale composition des comètes. En effet, les échantillons de Comet Wild 2 en 2006 ont révélé que la comète a une composition similaire à celle trouvée sur Terre.

Cependant, tous les membres de la communauté scientifique ne sont pas d’accord. Comme le NYTimes l’explique, Natalia Artemieva, chercheuse principale au Planetary Science Institute de Tucson, en Arizona, ne soutient pas cette hypothèse. Les fragments de comètes de 6,5 km de large dont l’étude parle n’auraient pas pu créer le cratère Chicxulub.

L’origine de l’objet céleste qui a anéanti les dinosaures n’est peut-être pas encore résolue mais la fascination pour ces animaux qui ont régné 190 millions d’années sur la Terre n’est sûrement pas révolue !