Un dinosaure couvant un nid d'œufs avec des embryons fossilisés découverts pour la première fois

Le fossile d’un dinosaure assis sur un nid d’œufs contenant des embryons a été découvert, une première incroyable !

Si la vallée des dinosaures en Amérique du Sud nous a régalés de nombreuses découvertes ces derniers mois, c’est cette fois-ci en Chine, à Ganzhou plus précisément, que le fossile d’oviraptorosaure a été découvert, coincé dans des roches de 70 millions d’années.


Lire aussi : Savez-vous comment les dinosaures faisaient l’amour ?


C’est un communiqué de presse du Carnegie Museum of Natural History qui l’annonçait en janvier. Une découverte unique comme l’explique Dr Shundong Bi, professeur à l’Université de l’Indiana de Pennsylvanie dans le communiqué :

"C’est la première fois qu’un dinosaure non aviaire est trouvé assis sur un nid d’œufs qui préservent des embryons, dans un seul spécimen spectaculaire".

Les dinosaures étaient des parents attentionnés

Les dinosaures et les oiseaux sont fortement reliés. Les oviraptorosaures étaient d’ailleurs des dinosaures à plumes qui ressemblaient à des oiseaux. Cet oviraptorosaure est couché sur un nid contenant au moins 24 œufs dont sept ont conservé les os des embryons trouvés à l’intérieur ! La position du dinosaure suggère qu’il est décédé en couvant son nid qui n’allait probablement pas tarder à prendre vie.

Cette découverte prouve que les parents dinosaures prenaient soin de leur progéniture et restaient près du nid pour couver les œufs et être présent au moment de la naissance pour s’occuper des nouveau-nés.


Lire aussi : À l’intérieur d’un œuf de dinosaure, la surprise des scientifiques !


Comme le souligne le Dr. Matt Lamanna dans le communiqué : "Ce dinosaure était un parent attentionné qui a finalement donné sa vie tout en s’occupant de ses petits."

Les oviraptoridés avalaient des cailloux

Ce fossile apporte de nombreuses informations aux scientifiques qui l’étudient. Une seconde grande découverte concerne le régime alimentaire des oviraptorosaures. En effet, des cailloux, très probablement des "calculs d’estomac" ont été retrouvés dans la région abdominale du fossile.

Les dinosaures avalaient donc des pierres pour les aider à digérer leur nourriture. C’est la première fois que des gastrolithes ont été trouvés dans des oviraptoridés, comme l’explique le communiqué. "C’est extraordinaire de penser à la quantité d’informations biologiques capturées dans ce seul fossile", conclu Xing Xu, paléontologue à l’Institut de paléontologie et de paléoanthropologie des vertébrés de Pékin. "Nous allons apprendre de ce spécimen pendant de nombreuses années."