Un couple en Inde achète les terrains à côté d'une réserve de tigres pour permettre à la forêt de s'agrandir

Un couple en Inde achète les terrains à côté d'une réserve de tigres pour permettre à la forêt de s'agrandir
Un couple en Inde achète les terrains à côté d'une réserve de tigres pour permettre à la forêt de s'agrandir - © Jonas Stenqvist / 500px - Getty Images/500px

Au cours des 20 dernières années, un couple en Inde a acheté des parcelles de terrain à côté d’une réserve de tigres afin de permettre à la forêt qui l’entoure de repousser.

Le photographe Aditya Singh a quitté son emploi dans la fonction publique il y a 20 ans et a déménagé à Sawai Madhopur au Rajasthan avec sa femme, Poonam Singh, pour se rapprocher de la nature. Des années durant, ils ont acheté environ 14 hectares de terrain près de la réserve de tigres de Ranthambore afin de la préserver.

Vous pouvez en savoir plus sur cette histoire dans la vidéo ci-dessous (en anglais) :

Le couple a pu acheter autant de parcelles de terrain parce qu’elles étaient régulièrement fréquentées par des prédateurs, ce qui a poussé de nombreux agriculteurs à vendre leurs terres, inexploitables. Il explique : "Nous avons permis à la terre de récupérer et maintenant, après 20 ans, elle est devenue une parcelle de forêt verte luxuriante qui est fréquemment visitée par toutes sortes d’animaux, y compris des tigres, des léopards et des sangliers."

 

Une initiative qui en inspire d'autres

Dans la vidéo, une vue aérienne de l’endroit permet de voir la différence entre la réserve officielle de Ranthambore et les terrains achetés par le couple d’un côté et les terres qui les entourent de l'autre : l’un est vert et habité, l’autre est stérile et vide. Ils ne se sont pas arrêtés à acheter les terrains, ils ont également créé plusieurs trous d’eau dans la propriété foncière pour s’assurer que les animaux sauvages peuvent obtenir de l’eau, même pendant les étés longs et chauds.

Grâce à cela, les tigres ne s’aventurent presque plus sur les terres agricoles alentours. "C’est simplement parce que les animaux comprennent que dans cette parcelle de forêt, ils trouvent des proies, de l’eau et un abri sûr, sans aucune perturbation", explique Aditya au Mongabay.

Plusieurs fois approchés par des acheteurs qui leur proposaient un bon prix pour leurs terrains, ils ont toujours refusé, répliquant que "l’argent n’a jamais été pris en considération. Il s’agit simplement de notre amour pour la nature et la faune".

Leur initiative a depuis inspiré d’autres propriétaires terriens dans différentes régions d’Inde.