Too good to go : qu'est-ce qu'on en pense ?

Too good to go : qu’est-ce qu’on en pense ?
3 images
Too good to go : qu’est-ce qu’on en pense ? - © Tous droits réservés

Vous en avez déjà entendu parler mais l’avez-vous déjà testé ?

Tendance a tenté l’aventure par trois fois : Ikea, un restaurant et un Carrefour Express.

Too good to go : qu’est-ce que c’est ?

Sous le slogan "de la nourriture doit se trouver dans une assiette, pas dans la poubelle !", l’appli Too Good To Go est parue en Belgique début mars 2018. En Belgique, ce sont 3,5 millions de tonnes de nourriture gaspillées chaque année, soit 345 kilos par citoyen et par an.

L’objectif de l’app : arrêter de jeter la nourriture à la poubelle. Le consommateur commande chez un des commerçants de son quartier/sa ville et vient récupérer sa portion dans son propre emballage (attention, ils ne rigolent pas là-dessus). Un deal simple, écologique et économique : le restaurateur ne jette pas trop, vend (à bas prix) les invendus de la journée, le consommateur a un repas peu cher et aide à lutter contre le gaspillage alimentaire.

L’app est disponible partout en Belgique même si certaines villes comptabilisent plus de participants que d’autres. Plus vous utiliserez l’app et plus les partenaires seront nombreux. Un moyen de diminuer notre place honteuse au palmarès des grands gaspilleurs dans le monde ?

On a testé le concept

L’utilisation de l’app est ultra simple : une liste des restos et autres épiceries proches de vous avec les horaires pour aller chercher un panier. Vous réservez, vous payez et vous recevez une notif quand l'heure d'aller chercher votre nourriture est arrivée. On a décidé de tester trois endroits : Ikea, un restaurant dans le centre et un Carrefour Express à Uccle.

 

Premier test : un restaurant dans le centre

Pour 2,99€, on reçoit un repas à venir chercher vers 21h00. Après avoir réservé le repas et payé la somme demandée, nous attendons l’heure convenue. Nous nous rendons au restaurant sans tupperware car nous n’avions pas prévu le coup. Heureusement, on voit que le resto travaille avec Deliveroo et devrait donc avoir un contenant pour nous.

Nous arrivons comme des fleurs et demandons à une serveuse si l’on peut récupérer notre 'Too good to go'. La serveuse nous demande si on a commandé à emporter, on lui explique que non, qu’on vient pour le repas à 2,99€. Sa tête change et nous voilà cataloguées 'voleuses'. Prêtes à partir, un autre serveur nous rattrape et s’excuse de l’échange précédent, il est au courant, il va chercher le plat en cuisine. Après une nouvelle discussion pour leur expliquer que nous n’avons pas de tupperware, nous finissons par ressortir du restaurant avec deux boulettes à la sauce tomate, sans accompagnement.

Rapport quantité-prix : un peu décevant pour une première expérience.

 

Second test : Ikea à Anderlecht

Par hasard, nous allions faire nos courses dans ce géant de l’aménagement et nous sommes souvenues de l’existence d’un point 'Too good to go' dans cet Ikea. Pour 2,99€ et à 19h30, nous allions pouvoir avoir des restes d’une cuisine sinon gastronomique, au moins réconfortante. Nous profitons d’un tour dans le magasin pour s’acheter un tupperware (parce que nous n’avions toujours pas prévu le coup) et courir dans les couloirs pour arriver à temps (on perd vite la notion du temps dans les showrooms Ikea). Nous recevons une bonne dizaine de boulettes, du riz, de la sauce, une croquette au fromage, un dessert au choix et un petit pain à l’ail.

Rapport quantité-prix : au top !

 

Troisième test : Carrefour Express à Uccle

Pour ce troisième essai, nous étions un peu plus en confiance et sommes arrivées avec un tote bag et quelques tupperwares (cette fois-ci, on était prêtes). Nous nous sommes retrouvées à la fermeture du Carrefour Express avec un vendeur fort sympathique qui avait très envie de nous donner tout son magasin pour la modique somme de 4,99€. Nous exagérons à peine puisque nous sommes sorties de là avec une caisse remplie de légumes, des sandwichs, deux paquets de gnocchis et un bouquet de fleurs (un peu fanées, certes).

Rapport quantité-prix : on ne pense pas ravoir un coup de bol pareil mais ça fait plaisir !

Finalement, cette initiative nous semble vraiment un bon compromis entre un commerçant qui ne veut pas gâcher la nourriture (et on l’en félicite) et un consommateur qui n’a peut-être pas trop les moyens ou qui veut aider la planète à son échelle (et son portefeuille par la même occasion). En plus, on peut tomber sur des super adresses et faire des affaires de dingue ! On valide.

 

Plus d’infos

Téléchargement gratuit sur l’App Store et Google Play Store