Savez-vous comment les dinosaures faisaient l'amour ?

Un squelette de dinosaure découvert en Asie a permis aux scientifiques de comprendre comment certains animaux de cette espèce faisaient l’amour ou allaient aux toilettes. Par "aux toilettes", on entend faire leurs besoins bien entendu !

Décidément, les dinosaures sont de retour sur le devant de la scène ces derniers temps. Après avoir découvert un squelette appartenant aux plus grands animaux qui aient existé sur Terre, voici que les scientifiques peuvent enfin comprendre comment fonctionnait le cloaque des dinos.

Et si vous avez oublié vos cours de biologie du début des secondaires (comme nous, il n’y a pas de honte à ça), voici ce qu’est le cloaque aujourd’hui chez les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et même certains mammifères (comme ornithorynque) : c’est un "organe “couteau suisse” permettant la sortie des œufs, l’évacuation des urines et des excréments" comme le rappelle le Sciencepost.


Lire aussi : L’astéroïde responsable de l’extinction des dinosaures a frappé la Terre au pire endroit possible


C’est le squelette d’un Psittacosaurus qui a permis cette nouvelle découverte. Des bipèdes herbivores qui vivaient sur le continent asiatique il y a entre 100 et 130 millions d’années. Le spécimen est très bien conservé et les chercheurs travaillaient dessus au départ pour tenter de retrouver la pigmentation d’origine du dinosaure.

Ce n’est qu’à la fin de leur étude qu’ils se sont rendu compte que le cloaque était suffisamment bien préservé que pour être étudié précisément. Cependant, après 120 millions d’années, il manque quand même certains parties et il n’a pas été simple de tout reconstituer à partir de l’évent externe encore visible.

Un cloaque ancestral

Cette découverte d’un cloaque sur un dinosaure permet maintenant d’affirmer qu’au moins cette espèce de dinosaure se reproduisait et faisait ses besoins à la manière des oiseaux aujourd’hui : à travers un seul orifice, le fameux cloaque. Mais, selon CNN, le cloaque des dinosaures ne ressemble pas à celui des animaux qui en portent un de nos jours.

S’il n’y ressemble pas complètement, on retrouve malgré tout quelques similitudes avec celui des alligators, des crocodiles et des oiseaux. Des animaux qu’on sait aujourd’hui descendre lointainement de nos amis du Crétacé. Une de ces ressemblances se trouve dans un gonflement qui contenait le sperme des mâles au moment de la reproduction et qui se trouvait près du cloaque.

Ils ont également remarqué que les lèvres cloacales étaient couvertes d’écailles pigmentées de mélanine, elles avaient donc des couleurs. Il est possible, selon ce qu’indiquent les scientifiques dans leur article de Current Biology, qu’il y avait des glandes colorées invitant à l’accouplement, comme certains babouins dont les testicules deviennent rouges. Sur ces lèvres, il y avait également des glandes odorantes pour déclarer la saison des amours ouverte.

Nous savons donc maintenant que certaines espèces de dinosaure avaient un cloaque leur permettant de faire leurs besoins et de se reproduire. Certains mâles pouvaient arborer des couleurs (probablement vives) pour attirer la femelle et dégageaient une odeur agréable (pour les dinosaures femelles) au moment de la saison de reproduction.

Voilà votre curiosité en partie satisfaite, d’autres études vont suivre sur le sujet et nous ne manquerons pas de vous les partager.