Qui est Jane Goodall ?

Née le 3 avril 1934 à Londres, Jane Goodall n’était pas destinée à devenir primatologue. Fille de romancière et d’ingénieur, elle n’avait pas de fonds suffisant pour aller à l’université. Secrétaire, dactylographe à l’Université d’Oxford puis dans une société de production de documentaires, elle ne trouvera sa voie que lors d’un voyage au Kenya en 1956.

Un destin qui la guide

Loin des grandes études universitaires, sa vie était pourtant déjà tracée puisque elle reçoit, à l’âge de deux ans, une peluche chimpanzé (surnommée Jubilee) qui ne la quittera jamais. Elle rêve alors de grands voyages dans les plaines et les jungles d’Afrique et, quand une amie lui propose de la rejoindre au Kenya, elle n’hésite pas.

Elle y fait la rencontre de Louis Leakey, anthropologue et paléontologue célèbre de l’époque et deviendra son assistante lors d’un autre voyage, en Tanzanie, pour collecter des fossiles. Deux ans plus tard, Jane, sous l’impulsion de Leakey, repart en Tanzanie accompagnée de sa mère pour étudier les chimpanzés dans leur milieu naturel au sein du parc national de Gombe. Elle sera également accompagnée de deux autres jeunes femmes : Dian Fossey qui étudiera les gorilles et Biruté Galdikas les orangs-outans.

4 images
Qui est Jane Goodall ? © JO PRICHARD - BELGAIMAGE

Des découvertes incroyables

Elle fera de grandes découvertes assez rapidement, une fois accepté dans le groupe de grands singes par un mâle curieux. La première étant que les grands singes ne sont pas uniquement végétariens mais également carnivore puisque elle les observe chasser et manger de la viande. Deuxième révolution : elle voit un chimpanzé utiliser un outil pour extraire des insectes d’une termitière, acte que l’on pensait jusqu’alors uniquement humain ! Son mari, le photographe et réalisateur Hugo van Lawick, sera le premier homme à enregistrer une telle scène sur pellicule. Jane prouvera également que ces grands mammifères ont une vie sociale complexe en plus d'être pourvus d’émotions et de personnalités.

Problème, ces découvertes ne plaisent pas à tout le monde. L’absence de formation universitaire et les trouvailles qui bousculent la définition de l’humain en comparaison aux animaux (intelligent, constructeur d’outil, pourvu d’émotion) pèsent dans la réputation de la jeune femme. Son plus grand argument pour prouver la justesse de ses observations : son absence de formation universitaire. Grâce à cela, elle apporte un regard neutre, sans préjugés qui lui permettent de voir réellement ce qui se passe sans partir d’a priori qui guiderait sa pensée et ses conclusions.

4 images
Qui est Jane Goodall ? © Sven Hoppe - BELGAIMAGE

Un diplôme et des récompenses

Elle passera malgré tout par les bancs de l’université après avoir compris qu’elle voulait faire de l’étude des grands singes sa carrière, sa vie. Elle entre à l’Université de Cambridge et décrochera, en 1965, son doctorat en éthologie (science du comportement animal). La même année, elle fonde le Gombe Stream Research Centre pour continuer ses recherches sur les chimpanzés en liberté. Elle crée ainsi la plus longue étude de terrain des chimpanzés en milieu naturel avec plus de 165.000 heures d’observation.

Jane, aujourd’hui 85 ans, a reçu de nombreuses récompenses et autres titres honorifiques : messager des Nations unies pour la paix, légion d’honneur, prix Kyoto pour la science (équivalent nippon du Nobel), etc.

4 images
Qui est Jane Goodall ? © David Livingston - AFP