Quels travaux de jardinage entreprendre en avril ?

En avril, il est déjà temps de préparer son potager, ses parterres et ses balcons. Voici l’essentiel des travaux de jardinage intérieurs et extérieurs à effectuer en cette période :

Dans le potager : on prépare, mais on attend les Saints de Glace

4 images
Dans le potager : on prépare, mais on attend les Saints de Glace © Getty Images

Les jardiniers en herbe vous le diront : méfiez-vous des Saints de Glace ! Mais qui sont-ils ? Et quel rapport avec le jardinage ?

Selon une croyance populaire datant du Moyen-âge, les Saints de Glace correspondent à une période de 3 jours où le risque de gelées est particulièrement présent. Ces 3 Saints sont Mamert (11 mai), Pancrace (12 mai) et Servais, (13 mai). Même s'ils ne figurent plus dans le calendrier, ils restent source de méfiance auprès des cultivateurs. Car jusqu’à cette période, les températures peuvent encore chuter et être particulièrement nocives pour les plants "frileux". Il est donc conseillé de prendre son mal en patience, et d’attendre la mi-mai pour planter ses légumes en pleine terre.

Cependant, on peut déjà préparer ses semis de tomates, de concombres et d’aubergines sous abri chauffé ou à l’intérieur ; et planter en pleine terre les légumes qui ne craignent pas (trop) le froid comme les carottes, les épinards, les radis, et la laitue. Avril est également la période idéale pour planter les semis d’oignons, les artichauts, les asperges, et la rhubarbe.

Le petit truc en + : pour mettre toutes les chances de leurs côtés, de nombreux jardiniers suivent un calendrier lunaire qui détermine les jours plus propices aux "feuilles", "fleurs", "fruits" ou "racines" en fonction de la position de lune. Gerbeaud en propose un gratuitement sur son site internet, mais on en trouve aussi dans les pépinières et magasins de jardinage.

Pour les parterres : on fonce, sauf si les fleurs sont frileuses

4 images
Pour les parterres : on fonce, sauf si les fleurs sont frileuses © Getty Images/Mint Images RF

En dehors du potager, cette période est aussi le moment idéal pour semer du gazon, planter en pleine terre les tournesols, les capucines, et les cosmos et… s’occuper des parterres !

Pour de jolies plates-bandes qui durent, on peut planter des fleurs dites "vivaces". En plus de résister à l’hiver et de refleurir chaque année, les plantes vivaces (comme la lavande, l’euphorbe, les campanules, les ancolies, la lavatère, etc.) sont robustes et limiteront la prolifération des mauvaises herbes.

S’il n’y a pas de risques de grosses gelées, on peut compléter son parterre avec des bulbes d’été (dahlias, lis, cannas, et glaïeuls par exemple).

Et c’est aussi la dernière chance pour les heureux propriétaires de rosiers de les tailler. Une taille plus tardive aurait pour conséquence de retarder la floraison, ce qui serait dommage.

Côté semis, on prépare en intérieur les annuelles un peu plus frileuses (en attendant les fameux Saint de Glaces), comme les géraniums, les lobélias, les bégonias, les pétunias … 

Au balcon et en intérieur : on rempote et on ressort

4 images
© Getty Images

Pas de jardin ? Pas grave ! Il y a de quoi faire aussi au balcon et à l’intérieur.

C’est la période propice pour réveiller les plantes vertes en les rempotant dans de jolis pots plus larges et plus confo. Les plantes aromatiques comme le thym, le persil, le basilic et la coriandre peuvent également être semées en pots.

Et le balcon peut s’orner dès maintenant de pensées, de primevères et de bulbes d’été, pour une explosion florale dans quelques semaines.

Bon jardinage !

 

► Pour plus de conseils, "Jardins et Loisirs", le magazine du jardinage présenté par Luc Noël, est disponible gratuitement sur Auvio.