Quels critères prendre en compte avant d'installer de nouvelles pistes cyclables ?

Quels critères prendre en compte avant d'installer de nouvelles pistes cyclables ?
Quels critères prendre en compte avant d'installer de nouvelles pistes cyclables ? - © Michael Moeller / EyeEm - Getty Images/EyeEm

En raison du retour en grâce du vélo, les pistes cyclables se multiplient en Belgique comme ailleurs dans le monde.

Mais il n'est pas pour autant question d'installer des pistes cyclables n'importe où et n'importe comment. Cette réflexion doit répondre à certains critères, relatifs notamment au trafic observé.

En fonction du trafic et de la configuration des lieux

Une piste cyclable est, selon le code de la route, "une chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues". Elle peut être à sens unique ou à double sens.

Avant toute décision, un certain nombre de critères sont à prendre en compte par les pouvoirs publics, à commencer par la densité des trafics motorisé et cycliste habituellement constaté. Plus ceux-ci seront élevés et plus la nécessité de construire une piste cyclable sera flagrante.

C'est notamment le cas au-dessus de 4.000 véhicules motorisés et de 2.000 passages de vélos par jour sur le même axe.

La vitesse rentre elle aussi évidemment en ligne de compte car au-dessus de 30 km/h cela devient réellement dangereux pour les cyclistes de se mêler à la circulation.

A l'étude de ces critères, plusieurs choix peuvent être faits par les pouvoirs publics. Ils peuvent ainsi opter pour un trafic mixte avec un simple marquage au sol ou bien encore pour une "vélorue", une rue donnant la priorité aux cyclistes et dans laquelle il est formellement interdit de les doubler. Enfin, ils peuvent choisir de créer une piste cyclable lorsque le trafic l'impose pour des questions de sécurité, comme sur les grands axes urbains à forte influence.