Que se passe-t-il dans les caves de Cureghem? Rencontre avec Eclo!

Eclo, c’est une jeune ferme urbaine Bruxelloise en pleine création. On y cultive localement des variétés de micropousses. On vous entend déjà d’ici "C’est quoi des micropousses?" C’est comme des pousses mais avec un micro! Non sérieusement, une micropousse c’est une version micro (donc petite) d’un légume : radis, brocoli, chou rouge, moutarde, tournesol, roquette …etc. Ils en ont pour l’instant 13 variétés et de nombreux tests en cours! Et non, ce ne sont pas des graines germées. Ici, la graine n’est pas consommée et on la laisse dans son substrat (c-à-d de la terre).

Comme vous l’avez peut-être deviné, les saveurs et nutriments de la taille adulte sont concentrés dans la version micro et vous allez retrouver un goût de radis dans une pousse d’herbe! Très perturbant mais très amusant.

5 images
On fait le tri entre les beaux champignons et les invadables © Chloé Rosier

Pourquoi c’est intéressant d’en mettre dans nos plats?

Le goût : piquantes, épicées, sucrées, anisées, iodées, citronnées … et en plus c’est hyper amusant de toutes les tester!

Le visuel : rouge vif, vert clair ou foncé, mauve, jaune …ça donne de la couleur et du volume à vos plats sans grande difficulté (juste couper la pousse).

Les apports nutritifs : riches en antioxydants, enzymes, minéraux, vitamines C, E, K, potassium, calcium (on ne va pas vous donner la liste complète). Et un truc incroyable que l’université du Maryland a étudie : elles peuvent renfermer 4 à 40 fois plus de nutriments que leurs homologues cultivés à maturité.

Une visite chez Eclo

5 images
On achète des micropousses et des champignons pour se faire des risottos de folie! © Chloé Rosier

Si vous n’êtes pas convaincu et que vous voulez voir le processus de fabrication ou si vous êtes convaincu mais que vous voulez en savoir plus quand même, rendez-vous aux halles de Cureghem ou, plus précisément, en dessous pour visiter la ferme. On voit rarement une "ferme" dans des caves voûtées mais l’aspect insolite rajoute à l’expérience!

La visite se fera avec Quentin, un jeune papa dynamique, qui a passé un an à Montréal où les gens sont là-bas totalement habitués à consommer les micropousses. Il s’est entrainé à les faire pousser sur le toit de l’université et puis est revenu en Belgique avec la ferme intention de nous faire découvrir tous leurs bienfaits.

On arrive dans l’espace commun aux deux coopératives (champignons et micropousses) et on est directement attiré vers le tableau en bois qui explique la procédure de fabrication. La production circulaire prouve ici pleinement son efficacité avec des grains utilisés dans la fabrication de la bière dont la drêche est récupérée pour créer le substrat des champignons qui émettent de la chaleur pour que les micropousses poussent, les déchets organiques sont renvoyés à la ferme pour créer de l’engrais pour faire pousser des grains (vous avez compris la principe).

On se balade dans les sous-sols de Cureghem et on découvre des champignons pas très sexy.

5 images
Pas très joli mais on sait que c'est bon, c'est le principal! © Chloé Rosier

Puis des pousses un peu plus sexy.

5 images
Tout de suite plus appétissant © Chloé Rosier

Et puis la partie la plus intéressante c’est quand même de gouter! On a testé pour vous les micropousses de radis (ça pique), de roquettes, de chou rouge, de moutarde (ça goute le wasabi) et de petit pois (notre préféré).

Une recette avec des micropousses

On vous a même trouvé une jolie recette pour les utiliser autrement que dans les salades : Veggie wrap au falafel, humus, fêta, avocat, tomate cerise, olives et micropousses de capucine et shiso.

https://www.eclo.be/2018/07/06/veggie-wrap-au-falafel-humus-feta-avocat-tomate-cerise-olives-et-micropousses-de-capucine-et-shiso/

Plus d'infos :