Quand Google détermine où il vaut mieux planter des arbres en ville

Avec les fortes chaleurs qui s'abattent régulièrement sur elle, Los Angeles (États-Unis) devrait disposer de bien plus d'arbres pour conserver un semblant de fraicheur.
Avec les fortes chaleurs qui s'abattent régulièrement sur elle, Los Angeles (États-Unis) devrait disposer de bien plus d'arbres pour conserver un semblant de fraicheur. - © Davel5957 / IStock.com

Avec le réchauffement climatique, les hommes vont avoir de plus en plus besoin d'ombre et de fraicheur dans les grandes villes. Pour cela, ils ont notamment besoin d'arbres, de beaucoup d'arbres même

A travers un tout nouvel outil, baptisé Tree Canopy, Google offre la possibilité d'avoir une vision très précise de la végétalisation d'une ville afin de pouvoir déterminer où planter des arbres, là il n'y en a pas encore assez.

Un outil de planification des espaces verts accessible à tous

L'idée est d'explorer sur une carte la canopée des arbres à l'échelle d'une ville, grâce à des photos aériennes alliées à une intelligence artificielle, afin de déterminer les zones trop denses et celles, au contraire, où il y a un manque manifeste de végétation.

Tree Canopy visualise ainsi les quartiers les plus densément peuplés en arbres ainsi que ceux plus vulnérables aux températures élevées.

L'espoir est que la plantation de nouveaux arbres dans ces zones pourrait aider les villes à s'adapter à un monde qui va se réchauffer.

Google a choisi Los Angeles comme première ville expérimentale, une ville particulièrement exposée aux grosses chaleurs. Il en ressort que plus de la moitié des habitants de la ville habitent dans des quartiers où les arbres ombragent moins de 10% du territoire.

Sur l'ensemble de la ville, ce pourcentage monte à un peu plus de 20%. Une majorité d'habitants est donc exposée aux fortes chaleurs et bénéficierait de la plantation de nouveaux arbres dans leurs quartiers. Ils protègeraient alors aussi bien les bâtiments que les gens dans la rue.

Google a déjà collecté des données concernant une centaine d'autres villes et s'apprête à les mettre en ligne prochainement. Ce service sera évidemment accessible gratuitement au grand public et aux municipalités afin de les aider dans leur politique d'urbanisation.