Plante d'intérieur du mois : le dendrobium


Ses origines et caractéristiques

Cette orchidée bien fournie se reconnaît à sa petite tige habillée de feuilles, et qui se termine en torche fleurie. Pouvant être légèrement parfumé selon les variétés (on en dénombre 1.200) le dendrobium se caractérise aussi avec ses cinq pétales, un calice, une lèvre et un petit pistil, précise l'Office hollandais des fleurs.

En milieu naturel, notre plante du mois pousse dans une vaste région en forme de triangle, délimitée par l'Himalaya, le sud du Japon et l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Elle y pousse sur des rochers ou dans les arbres, tout en se nourrissant via ses racines aériennes.

 

Où le placer

Dans un espace éclairé, où la température est comprise entre 18 et 25 degrés. Si le dendrobium supporte la lumière directe en hiver, il ne devra pas y être exposé d'avril à octobre, le soleil étant plus violent.

 

Comment l'entretenir

Si un arrosage par semaine suffit, la plante ne doit pas se déshydrater. Un apport trop important en eau en revanche fera jaunir les feuilles.

Il est conseillé après la floraison de laisser la plante se reposer pendant 6 à 8 semaines dans un endroit frais à 15 degrés. Dans une stratégie de survie, la plante produira des boutons. Elle aura alors besoin de moins d'eau. Une fois les nouveaux boutons arrivés, revenez à un traitement normal. Enfin, ne placez jamais votre dendrobium à côté de fruits ou de légumes. Cette source d'éthylène provoquera la chute des boutons et les empêchera de s'ouvrir tout en accélérant le vieillissement des fleurs.