On a enfin découvert quand les premières étoiles ont commencé à briller

Des astronomes ont trouvé le moment où les premières étoiles ont commencé à briller, selon la BBC.

Cette période porte le nom (poétique, disons-le) d’aube cosmique et se situerait entre 250 et 350 millions d’années après le Big Bang, comme on peut le lire dans l’étude publiée dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Nous connaissons enfin l’âge de l’aube cosmique

Une équipe, dirigée par Dr Nicolas Laporte, du Kavli Institute of Astronomy de Cambridge, a analysé 6 des galaxies les plus éloignées de la nôtre et donc les plus anciennes de l’Univers. Ils ont pu estimer leur âge en examinant la proportion d’atomes d’hydrogène dans l’atmosphère de leurs étoiles. En effet, plus la proportion d’atomes d’hydrogène est grande, plus les étoiles sont vieilles, comme le souligne The Guardian.

Ensuite, ils ont calculé la distance des galaxies par rapport à la Terre puisque leur lumière met du temps à nous atteindre et que, plus elles sont éloignées, plus on les observe en arrière dans le temps. Si les galaxies observées sont apparues 550 millions d’années après le Big Bang, les premières étoiles, elles auraient vu le jour (c’est le cas de le dire) entre 250 et 350 millions d’années après le début de l’Univers.


Un des scientifiques qui a consacré sa vie à l’aube cosmique explique d’ailleurs à BBC News : "Le Saint Graal a été de regarder assez loin en arrière pour que vous puissiez voir la toute première génération d’étoiles et de galaxies. Et maintenant, nous avons la première preuve du moment où l’Univers a été baigné pour la première fois par la lumière des étoiles."

13 milliards d’années plus tard

La distance de ces galaxies composées des premières étoiles brillantes est immense et nous rapproche de la naissance de notre Univers (qui reste impossible à voir). En calculant l’âge de ces galaxies, l’équipe a donc pu calculer le début de l’aube cosmique, lorsque les premières étoiles se sont formées et ont brillé.

"C’est l’une des plus grandes questions de la cosmologie moderne. C’est la première fois que nous avons pu prédire à partir d’observations quand ce moment crucial de l’histoire de l’Univers s’est produit."

Notre Univers a 13,8 milliards d’années et ces particules de lumière ont voyagé dans l’espace pendant plus de 13 milliards d’années pour nous atteindre et nous donner une image de ce à quoi ressemblait cette partie de l’Univers à cette époque très très lointaine.

Cependant, nous avons déjà pu remonter plus loin car le plus vieux cliché de l’Univers, le fond diffus cosmologique, date d’environ 380.000 ans après le Big Bang. Après l’expansion primordiale et la diffusion des protons, électrons et neutrons, l’Univers est passé par "l’âge sombre", estimé jusqu’ici de 400.000 ans à 400 millions d’années après le Big Bang. On sait aujourd’hui que ces ténèbres se sont officiellement arrêtées entre 250 et 350 millions d’années après le Big Bang, avec le commencement de l’aube cosmique.

Pourrait-on assister à la naissance de ces étoiles ?

C’est ce qu’espère les astronomes du monde entier avec l’arrivée du télescope spatial James Webb, le successeur du télescope spatial Hubble qui nous régule de sublimes clichés depuis des années.

Ces premières étoiles étaient très différentes de notre Soleil et plus massives car elles ne brûlaient que de l’hydrogène. Ces premières étoiles ont fini par exploser et libérer les métaux lourds qu’il a fallu pour créer les planètes et la vie. Tout, à l’exception de l’hydrogène, de l’hélium et du lithium, est créé à l’intérieur des étoiles lorsqu’elles explosent à la fin de leur vie, comme l’explique TechExplorist.

L’arrivée du prochain télescope de la Nasa donne beaucoup d’espoir aux astronomes pour de nombreux projets, dont celui de voir la première étoile s’allumer dans l’Univers.