"Notre maison est en feu": Anuna De Wever est à l'origine du mouvement "Les jeunes pour le climat" en Belgique

Le jeudi 7 février, les jeunes Belges ont manifesté pour la cinquième fois contre le réchauffement climatique. Anuna De Wever a été à l’initiative de cette protestation.

 

"Plus chauds, plus chauds que le climat", continuent de scander les jeunes Belges. Depuis un mois, ils sèchent les cours tous les jeudis pour crier leur colère face à l'inaction des politiques en termes d'environnement. Ces rassemblements avaient réuni 35.000 manifestants le 24 janvier à Bruxelles et ont encore rameuté les foules ce jeudi. À l'initiative de ces protestations, la jeune Greta Thunberg avait réussi à convaincre les élèves à rejoindre la "grève scolaire pour le climat" en Suède. Suivant ses traces, Anuna De Wever et son amie Kyra Gantois ont été à l'origine du mouvement "Les jeunes pour le climat", qui fait des remous dans les rues belges.

 

La lutte des jeunes

Après avoir publié une vidéo sur les réseaux sociaux, les deux filles ont été suivies par des milliers de jeunes, qui ont manifestement compati à leur cause. Devant le cortège, un micro entre les mains, Anuna De Wever tonne: "Nous, la jeunesse belge, la jeunesse de cette planète, on est là aujourd'hui pour faire face à ceux qui détruisent notre futur". À seulement 17 ans, elle a eu un rôle majeur dans ce mouvement mondial.

Elle soutient que le changement climatique "sera le problème de notre génération" et qu'il faut y faire face. Elle aimerait impliquer tous les jeunes dans ce combat et leur rappeler de ne pas "rentrer dans le jeu des politiques". En effet, elle exprime une certaine défiance vis-à-vis des politiciens qui sont, selon elle, dans l'incapacité de solutionner la situation. "Notre maison est en feu. Il faut donc vraiment aller chercher de l'eau et éteindre le feu", défend Anuna.