Les visages sont plus importants pour les humains que pour les chiens, selon une étude

Les visages sont plus importants pour les humains que pour les chiens, selon une étude
2 images
Les visages sont plus importants pour les humains que pour les chiens, selon une étude - © Oliver Rossi - Getty Images

Une étude d’activité cérébrale sur la façon dont les deux espèces se voient a été conduite par une équipe de chercheurs hongrois et mexicains. Il en résulte que les visages sont plus importants pour les humains que pour les chiens.

"Les résultats de l’imagerie cérébrale dans l’étude suggèrent que les visages peuvent être d’une importance cruciale pour les humains et probablement pour d’autres primates, mais pas pour tous les mammifères, par exemple pas pour les chiens", explique Attila Andics, qui a dirigé l’étude à l’université Eotvos Lorand de Budapest publiée dans le Journal of Neuroscience.

"Les deux espèces diffèrent dans leur communication visuelle et cela se reflète dans leur cerveau", a-t-il déclaré.

Une équipe de chercheurs a comparé la façon dont le cerveau des chiens et des humains traite les informations visuelles. Ils ont utilisé des scanners pour surveiller 30 humains et 20 chiens pendant qu’ils regardaient de courts clips vidéo de chiens et de visages humains. Les résultats de la réponse cérébrale ont montré qu’une grande partie du réseau neuronal du cerveau humain répond plus aux visages qu’aux non-visages dans les vidéos.

"Les visages sont très importants pour la communication visuelle humaine, nous possédons un grand réseau neuronal dédié au traitement du visage lorsque nous rencontrons quelqu’un", explique Andics.

Seule une petite partie répondait plus aux images humaines qu’aux images de chiens. Cependant, dans le cerveau des chiens, aucune partie ne répondait plus aux visages, mais certaines parties répondaient davantage aux images de chiens qu’aux images humaines, selon l’étude. Des recherches antérieures ont montré que les chiens prêtent également attention aux visages, excellents au contact visuel et à la lecture des émotions faciales, mais s’appuient également sur des signaux tels que la queue ou la posture du corps de l’autre chien pour communiquer.

"Quand nous rencontrons quelqu’un, nous regardons surtout les visages", a déclaré Andics. "D’autres signaux sont également importants pour les humains, mais les proportions sont différentes de celles des chiens, lorsque deux chiens se rencontrent, il n’y a pas de concentration claire sur les visages", a-t-il déclaré.