Les vélos pliants : le pour et le contre afin de bien choisir

Les vélos pliables ont aujourd’hui la cote et favorisent la multimodalité (avec les trottinettes). Bien plus faciles à transporter avec soi qu’un vélo classique, ils ne présentent toutefois pas que des avantages, à commencer par leur poids, qui peut en décourager certains, et leur prix de vente.

  • + : faciles à (dé) plier

Avec un peu de pratique, un vélo pliant se révèle assez simple et rapide à plier et déplier, au quotidien, grâce à leurs charnières dédiées. Relativement compacts, ils entrent facilement dans le coffre d’une voiture et sont faciles à transporter dans les transports en commun. À noter qu’il existe toutes sortes de familles de vélos pliables, y compris des modèles électriques et même sportifs.

  • + : un parfait antivol

Un vélo pliant est beaucoup plus sûr qu’un modèle classique. Il est en effet facile (et recommandé) de le ranger bien plié, chez soi ou au travail, plutôt que le laisser traîner dehors, à la vue des voleurs.

  • + : un geste pour l’environnement

Rouler à vélo, qu’il soit pliant ou pas, c’est l’assurance de rouler vert, sans la moindre émission de CO2, sans risquer de nuire à l’environnement. En multimodalité, le vélo pliant peut aussi se substituer à la voiture ou au bus sur de petits trajets.

  • - : poids lourd

Qui dit vélo pliable dit aussi devoir porter un véhicule pesant plus de 10 kg, ce qui peut en rebuter beaucoup. Un modèle électrique peut même parfois atteindre les 20 kg. Il faut donc veiller à choisir un modèle que l’on peut transporter sans difficulté et à bien le soupeser avant de l’acheter.

  • - : une structure parfois fragile

La structure d’un vélo pliant est par définition fragile, surtout si celui-ci est plié et déplié quotidiennement. Les charnières et le cadre sont les pièces les plus rapides à s’user et à se déformer. Même si cela est plus lourd, les structures en acier se révèlent bien plus solides que celles en aluminium. Il faut en tout cas trouver le bon compromis.

  • - : un confort parfois médiocre

Plus un vélo est compact et plus ses roues sont petites. Sur la route, cela peut procurer une certaine instabilité selon l’état de la chaussée. Plus elle est mauvaise et plus la conduite du vélo sera inconfortable. Cela se ressent particulièrement sur les routes pavées ou accidentées.

  • - : des prix qui flambent

Le prix des vélos pliants est certainement l’un des gros freins à l’achat de ce type de véhicule. À équipements équivalents, un vélo pliable est en effet toujours plus cher qu’un modèle classique. Si les premiers prix s’affichent aux environs de 200 euros, un vélo pliant classique peut aisément monter à plus de 1500 euros pour un modèle réellement performant (léger et à plusieurs vitesses).

Peut-être que la trottinette électrique peut-être une bonne alternative pour les citadins qui n’ont pas beaucoup de place et pas un gros budget !