Les sacs «biodégradables» le sont-ils vraiment?

Des scientifiques de l'université de Plymouth, au Royaume-Uni, se sont intéressés aux sacs biodégradables. Voilà ce qu'ils ont découvert.

 

Depuis plusieurs années, de nombreux pays font la guerre aux sacs en plastique. On compte déjà 52 États qui ont pris des mesures dans ce sens. Les gouvernements ont notamment incité à l'usage de sacs biodégradables, censés se décomposer naturellement dans leur environnement.
Les scientifiques de l'université de Plymouth, au Royaume-Uni, ont étudié la dégradation de ces «alternatives» sous terre, en mer et à l'air libre. Mais leur étude n'a pas abouti aux résultats escomptés.

 

Sacs biodégradables: une alternative au plastique?

Après quelque temps laissés dans la nature, «aucun des sacs n'a pu complètement disparaître», a remarqué Imogen Napper. La docteure en biologie a également indiqué que certains pouvaient encore servir.

Selon les chercheurs, ces sacs doivent être en contact avec une température d'au moins 50°C pour être totalement dégradés, des conditions que l'on rencontre peu dans un environnement naturel.

Bien qu'ils soient considérés comme une alternative non polluante au plastique, ces sacs biodégradables pourraient donc être moins écologiques que leur nom ne le laisse entendre. Selon l'ADEME, l'appellation «biodégradable» est souvent utilisée abusivement.