Les mesures prises par Oslo pour se débarrasser des voitures

À Oslo, en Norvège, quelques initiatives ont été mises en place pour lutter contre l’emploi excessif des quatre-roues.

Supprimer des places de parking
 
À Oslo, 700 places de parking ont déjà été supprimées ces derniers mois. Plus que de dissuader les citoyens de prendre le volant, l’espace gagné permettra aux bicyclettes de circuler plus facilement. "En supprimant ces places de parking, on peut créer des pistes cyclables dans le centre-ville", souligne Hanna Marcussen, conseillère municipale écologique.

 

Une zone piétonne dans le centre
 
"Les gens commencent à s’habituer à l’idée que la ville doit être pensée pour les gens et pas pour les voitures", soutient Hanna Marcussen. Dans cette optique, une zone de 1,3 km2 entièrement destinée aux piétons a été conçue dans le centre historique de la ville.

 

Un péage urbain
 
Depuis 1990, la Norvège a instauré des péages dans 6 villes, dont Oslo. 93% des bénéfices récoltés sont investis dans le développement des transports publics afin d’inciter les citadins à ne plus prendre leur automobile.

 

La voiture électrique
 
Les conducteurs de voitures électriques ont de nombreuses prérogatives. Ils ont la permission de circuler sur les voies de bus et peuvent même profiter de quelques stations de recharge gratuites. De plus, leurs voitures ne sont pas soumises à la TVA et le péage leur est moins coûteux.
 "Je ne pense pas qu’un jour, il n’y aura plus de voitures du tout à Oslo. Mais nous allons réduire le trafic et tendre vers un trafic sans émissions", explique la conseillère municipale écologique.
La Norvège s’est donné comme objectif de ne plus vendre de voitures neuves à carburant fossile en 2025.