Les Léonides : une pluie d'étoiles filantes dans le ciel en novembre

Les Léonides : une pluie d'étoiles filantes dans le ciel en novembre
Les Léonides : une pluie d'étoiles filantes dans le ciel en novembre - © Jordan Lye - Getty Images

La pluie de météores des Léonides devrait culminer les 16 et 17 novembre, avec un ciel peu illuminé par la Lune qui ne sera qu’à 5% de sa luminosité selon l’American Meteor Society.

La météo ne sera peut-être pas de la partie en Belgique mais il restera possible d’apercevoir ces météores entre deux nuages dans les nuits du 16 et du 17 novembre et vous pouvez vérifier sur le site timeanddate quand vous aurez le plus de chance d’apercevoir une étoile filante. En règle générale, il y a entre 10 et 15 météores par heure.

La comète minuscule Tempel-Tuttle, le corps parent des Léonides, traversera l’orbite terrestre, créant une pluie de débris dans l’atmosphère. La comète met 33 ans pour terminer son orbite autour du soleil.

 

Des pluies qui se transforment en tempêtes

La pluie de météores tire son nom de la constellation du Lion, car les météores viendront des étoiles qui composent la crinière du lion. Mais vous n’avez pas besoin de regarder dans la direction de la constellation en particulier puisque les météores apparaîtront partout dans le ciel.


Lire aussi : De nouvelles étoiles découvertes dans la Voie lactée seraient nées en dehors de la galaxie


Les météores de cette pluie sont particulièrement gros et brillants ce qui permet au public de les observer sans matériel particulier. Certains seront même colorés et d’autres peuvent durer plus longtemps qu’un météore moyen. Si vous souhaitez photographier la pluie de météores, la NASA suggère d’utiliser un appareil photo avec une mise au point manuelle sur un trépied avec un câble de déclencheur ou un minuteur intégré, équipé d’un objectif grand angle.

Les Léonides sont connues pour être spectaculaires à certaines dates comme en 1833, en 1866 ou en 1966 où la pluie s’est transformée en véritable tempête avec plus de 1000 météores par heure. Un phénomène rare qui n'aura pas lieu cette année.

Le meilleur moment pour voir les pluies de météores se situe entre minuit et l’aube les deux matins, où que vous soyez dans le monde. Bien entendu, la pollution lumineuse des villes peut obstruer la vue.