Les eaux des lacs américains deviennent vertes, le changement climatique en cause ?

Les lacs américains deviennent vert, le changement climatique en cause?
Les lacs américains deviennent vert, le changement climatique en cause? - © ISABELLA OLEKSY - AFP

Les lacs de montagne de l’ouest des États-Unis d’habitude rempli d’eau claire ont pris une couleur verte. La raison est une prolifération d’algues "sans précédent historique", ont expliqué des chercheurs.

Les chercheurs de l’Université d’État du Colorado ont découvert que la concentration d’algues dans deux lacs de montagne éloignés l’un de l’autre avait plus que doublé au cours des 70 dernières années. Leurs résultats, publiés dans la revue Proceedings B de la British Royal Society, mettent en évidence les effets potentiellement néfastes du changement climatique sur les écosystèmes.

"Même dans des lacs relativement éloignés situés dans des zones protégées… l’empreinte digitale de la perturbation humaine du système terrestre est évidente", a déclaré à l’AFP Isabella Oleksy, la chercheuse principale de la Colorado State University.

"Le réchauffement rapide des environnements de haute altitude a entraîné une accélération rapide des algues vertes, qui jusqu’à récemment se trouvaient en faible abondance dans ces lacs."

 

Des changements spectaculaires

L’équipe de scientifiques dirigée par Oleksy a examiné les concentrations d’algues dans les lacs d’une chaîne de montagnes à environ 100 kilomètres de Denver (Colorado), en utilisant un outil appelé carottier par gravité pour collecter les carottes de sédiments sans endommager le lit du lac.

S’appuyant sur des mesures remontant aux années 1950, ils ont trouvé des "changements spectaculaires" dans l’abondance d’algues vertes appelées chlorophytes, qui prospèrent dans des températures plus élevées que celles des lacs de montagne habituellement.

Le niveau élevé d’algues "est apparu comme une surprise écologique", a déclaré Oleksy.

Elle a noté que les quantités d’algues documentées dans l’étude se trouveraient plus généralement dans les zones fortement polluées, telles que celles sujettes au ruissellement agricole, et non dans les environnements montagneux non souillés.

"Bien que nous ayons remarqué ces changements dans deux lacs du Colorado, il est probable que ce n’est pas un phénomène isolé", a-t-elle déclaré.

Les résultats indiquent que le changement climatique est à l’origine de l’accumulation excessive de nutriments – tels que le phosphore et l’azote – qui provoquent la prolifération d’algues. Dans les lacs et les océans, les algues fleurissent si elles sont ingérées et déstabilisent les milieux aquatiques en bloquant la lumière du soleil, selon l’Environmental Protection Agency des États-Unis.

Les proliférations d’algues dans les eaux douces et marines ont un impact économique négatif énorme, affectant la pêche, le tourisme et la santé humaine.