Les enseignes de mode s'attaquent (à leur tour) à la location de vêtements

Après les chaînes de magasins et les marques de mode, c'est au tour des grandes enseignes à bas prix de se lancer dans la location de vêtements. Kiabi propose désormais ce service pour des pièces qui ne sont portées que ponctuellement, les vêtements de maternité. Une nouvelle alternative éco-responsable (et économique) qui devrait contribuer à réduire l'empreinte environnementale de l'industrie de la mode.

Kiabi lance un service de location de vêtements de grossesse

Dans le cadre de son programme Kiabi Human, l'enseigne de prêt-à-porter française Kiabi s'est récemment tournée vers la seconde main. Aujourd'hui, elle  se concentrer sur la location de vêtements... de maternité.

Les vêtements de grossesse ne font qu'une incursion très courte dans le dressing des femmes, dont la morphologie change sans cesse au fil des mois.

"En tant que leader de la mode à petits prix, et plus particulièrement de la puériculture et du bébé, notre mission est d'accompagner nos clientes vers de nouvelles manières plus responsables de consommer. Notre service leur permettra de s'offrir des pièces adaptées à leur morphologie, quelle que soit la saison, tout en ayant une consommation raisonnée de vêtements", explique Estelle Urbain, Leader Shopping chez Kiabi.

Jusqu'à 10 pièces par mois à tarifs démocratiques

Les femmes qui désirent profiter de ce service pourront choisir jusqu'à dix vêtements de maternité à louer en simultané avec des tarifs allant de 9 euros par mois pour un à deux vêtements jusqu'à 29 euros mois pour six à dix vêtements, livraison et retours inclus dans le prix.

Les clientes peuvent à tout moment rendre les vêtements loués, les échanger ou en louer de nouveaux, le tarif s'adaptant de façon automatique au nombre d'articles choisis. 

Ce nouveau service s'inscrit dans la volonté de l'enseigne de "devenir un acteur incontournable de l'économie circulaire" et fait suite au lancement de nombreuses offres, dont le recyclage et la seconde main.