Les bons gestes pour recycler nos objets électroniques

Les bons gestes pour recycler nos objets électroniques.
Les bons gestes pour recycler nos objets électroniques. - © OwenPrice - Getty Images

Un Belge produit en moyenne 21 kg de déchets électroniques par an, indique le dernier rapport Global E-waste Monitor, mené en partenariat avec la United Nations University.

Entre la tablette qu’on a fait tomber par terre et le smartphone que l’on veut déjà changer, on consomme et on jette la high-tech comme on respire. Ces déchets connectés créent un vrai problème environnemental. Voici trois conseils pour recycler correctement les objets électroniques.

Ne pas produire de déchets

Avant même de penser au recyclage il faut déjà essayer de ne pas produire de déchets. Il convient notamment de se demander si tel ou tel objet est réellement indispensable avant de passer à la caisse. Si oui, on essaie de privilégier un objet reconditionné. Dans le cas contraire, on tente de rentabiliser son achat initial pour le bien de la planète.

Dans tous les cas, si l’appareil est toujours en état de marche, il est préférable d’opter pour la seconde main en le donnant/vendant à un tiers, des amis, des personnes dans le besoin ou une association.

Réparer

Pour contrer l’obsolescence programmée de ces appareils, la réparation est une partie de la solution. Il existe aujourd’hui une multitude de réparateurs différents en fonction de l’objet défaillant.

Pour faire rimer utilité et convivialité, pourquoi ne pas tenter un Repair Café ? Ces ateliers dédiés à la réparation d’objets entre particuliers sont de plus en plus nombreux.

Il est également possible de s’inspirer des multiples tutoriels visibles sur internet pour comprendre et réparer la panne, ou de se rendre à l’espace "réemploi" des déchetteries.

Chercher les points de collecte

En cas de défaillance totale de l’appareil, il faut chercher un point de dépôt et ne surtout pas le jeter à la poubelle. Le geste est assez simple mais très polluant. Il faut également savoir que chaque commune dispose de points de collecte qui fonctionnent sensiblement de la même manière que les points de dépôt. Il y a aussi les filières de recyclage des grandes surfaces et des magasins d’électroménagers, ou la possibilité de donner un produit ancien ou en panne lors de l’achat d’un objet de remplacement.