Le bus, le vélo et la marche seront les trois modes de transport principaux en 2050

La démocratisation du vélo et des transports électriques vont favoriser la décarbonisation progressive des grandes métropoles.
La démocratisation du vélo et des transports électriques vont favoriser la décarbonisation progressive des grandes métropoles. - © praetorianphoto/Istock.com

Oubliez la voiture électrique ou les drones futuristes : une écrasante majorité d'experts prévoient que les bus (100% électriques ou fonctionnant à l'hydrogène), seront les modes de transport préférés des citadins de demain.

Cette transition participera activement à la "décarbonisation" des villes, selon le rapport "Transport for under two degrees" publié par l'Office des Affaires étrangères allemand.

Des transports "propres" pour une ville moins carbonée

Cette étude voit loin. Dans leur projection, ces experts estiment qu'en 2050, les transports publics, le vélo et la marche seront les trois principaux modes de déplacement en ville, lesquels contribueront activement à leur décarbonisation.

Le rapport explique que la voiture va peu à peu déserter les grandes villes, au profit de transports publics plus sains, mais aussi des vélos.

De fait, 90% des experts interrogés affirment que les bus, tramways et autres métros, propres, représenteront les modes de déplacement dominants de la mobilité urbaine à l'horizon 2050. Suivront le vélo et la marche à pied.

A l'inverse, dans les zones rurales, la voiture devrait demeurer assez largement majoritaire.

Ce rapport a bénéficié de la contribution de pas moins de 346 experts internationaux, issus de 59 pays.