La NASA change des noms offensants et racistes donnés à des corps célestes

"Nébuleuse de l’Esquimau", officiellement connue comme 'la nébuleuse planétaire NGC 2392
2 images
"Nébuleuse de l’Esquimau", officiellement connue comme 'la nébuleuse planétaire NGC 2392 - © NASA, Andrew Fruchter and the ERO Team, Richard Hook, Zoltan Levay

La NASA a annoncé qu’elle était en train de revoir les "terminologies non officielles" qu’ils utilisent pour nommer les planètes et les corps célestes. Les noms offensants devraient être rapidement supprimés.

En plus de donner des noms officiels aux objets célestes, l’agence spatiale américaine leur donne généralement des surnoms. Des surnoms que la NASA a reconnus cette semaine comme pouvant être offensant pour certaines communautés ou individus.

Esquimau et Siamois, des termes offensants

Selon les nouvelles règles, la "Nébuleuse de l’Esquimau" et la "Galaxie des Jumeaux Siamois" ne seront plus désignées comme telles et seules leurs désignations officielles seront utilisées à l’avenir. Comme la Nasa l’a déclaré dans un communiqué officiel : "Eskimo est largement considéré comme un terme colonial avec une histoire raciste, imposé aux peuples autochtones des régions arctiques."

Les nouveaux noms seront probablement plus compliqués à retenir puisque l’anciennement surnommée la "Nébuleuse de l’Esquimau" est officiellement connue comme 'la nébuleuse planétaire NGC 2392'. Découverte en 1787 par William Hershel, elle avait hérité de son surnom du fait de son aspect que l’on pouvait comparer au visage d’un humain habillé d’une parka de fourrure.

Quant à la "Galaxie des Jumeaux Siamois", qui est une paire de galaxies spirales trouvées dans l’amas de galaxies de la Vierge, elle ne sera également connue que sous ses deux noms officiels : NGC 4567 et NGC 4568. À nouveau, le surnom faisait référence au fait que les deux galaxies forment un couple en interaction gravitationnelle, attachées par un morceau mais conservant chacune leurs formes initiales.

Des références historiques problématiques

Ce n’est pas la première fois que la communauté scientifique revient sur des noms donnés à une époque où l’on regardait peu à l’impact de l’histoire ou sur les minorités. En effet, certains cratères de la face cachée de la Lune avaient encore des noms de scientifiques nazis il y a peu. Les cratères Philipp Lenard et Johannes Stark qui devraient être "rapidement renommés".

La Nasa déclare également : "La NASA examine son utilisation d’une terminologie non officielle pour les objets cosmiques dans le cadre de son engagement en faveur de la diversité, de l’équité et de l’inclusion […] L’Agence travaillera avec des experts de la diversité, de l’inclusion et de l’équité dans les sciences astronomiques et physiques pour fournir des conseils et des recommandations pour d’autres surnoms et termes à examiner."

La nébuleuse NGC 2392 et les galaxies NGC 4567 et NGC 4568 ne sont que les premières d’une longue liste que les experts de la NASA vont s’atteler à changer.