La Floride va lâcher 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature

L’objectif principal étant de réduire le nombre de moustiques porteurs de maladies comme la dengue ou le virus Zika qui mettent en danger de nombreuses personnes.

Des moustiques génétiquement modifiés

4 images
La Floride va lâcher 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature © Paul Starosta - Getty Images

On apprend par la BBC, le projet de relâcher les moustiques en 2021 dans les Keys de Floride, une chaîne d’îles, et ce, des mois après l’approbation des moustiques modifiés par les régulateurs fédéraux. 

L’Aedes aegypti est un insecte envahissant que l'on retrouve dans le sud de la Floride. Il n'est pas présent que dans les marécages loin des villes puisqu'on le retrouve également dans les zones urbaines où il vit dans des flaques d’eau stagnantes. Le problème principal est que, dans de nombreuses régions, y compris les Keys, ils ont développé une résistance aux pesticides...

 

OX5034 va changer la donne

En mai 2020, l’Agence américaine pour l’environnement a autorisé la société américaine Oxitec basée au Royaume-Uni à produire les moustiques mâles Aedes aegypti génétiquement modifiés, qui prendront alors le nom d’OX5034.

Comme on le sait depuis longtemps, il n'y a que les femelles moustiques qui piquent les humains parce qu’elles ont besoin de sang pour produire leurs œufs. Le plan des autorités est donc de libérer les moustiques mâles modifiés (OX5034) qui se reproduiront avec des moustiques femelles sauvages. Ces mâles portent une protéine qui tuera toute progéniture femelle avant qu’elle n’atteigne l’âge mûr de reproduction. Les femelles n'existeront plus, ne nous piqueront plus et les mâles, qui ne se nourrissent simplement que de nectar, survivront et transmettront les gènes.

Des conséquences potentiellement dangereuses

4 images
La Floride va lâcher 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature © Swee Ming Young / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Le feu vert de ce projet pilote après des années de débats a rapidement suscité un tollé de la part des groupes environnementaux, qui ont mis en garde contre des conséquences imprévues, les dommages possibles aux écosystèmes et la création potentielle de moustiques hybrides résistants aux insecticides.

"Avec toutes les crises urgentes auxquelles notre nation et l’État de Floride sont confrontés (la pandémie de Covid-19, l’injustice raciale, le changement climatique) l’administration a utilisé les deniers publics et les ressources gouvernementales pour une expérience de Jurassic Park", a déclaré Jaydee Hanson, directeur des politiques pour le Centre international d’évaluation technologique et le Centre pour la sécurité alimentaire, dans un communiqué publié le lendemain de la prise de décision.

En effet, le plan a de nombreux critiques, y compris près de 240.000 personnes qui ont signé une pétition sur Change.org dénonçant le plan d’Oxitec d’utiliser les États américains "comme terrain d’essai pour ces mutants".

Mais la société impliquée affirme qu’il n’y aura aucun risque négatif pour les humains ou l’environnement, et souligne une série d’études soutenues par le gouvernement. Le 18 août 2020, les responsables du district de contrôle des moustiques des Keys de Floride (FKMCD) ont donné leur approbation finale pour libérer les 750 millions de moustiques modifiés sur une période de deux ans.

Déjà une réussite au Brésil

4 images
La Floride va lâcher 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature © Esther Kok / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Selon le site Web d’Oxitec, la société a déjà eu des résultats positifs lors d’essais sur le terrain au Brésil. Il prévoit également de les déployer au Texas à partir de 2021 et en a obtenu l’approbation fédérale, mais pas l’approbation de l’État ou locale, selon CNN.

Un scientifique d’Oxitec a déclaré à l’agence de presse AP : "Nous avons relâché plus d’un milliard de nos moustiques au fil des ans. Il n’y a aucun risque potentiel pour l’environnement ou les humains".