L'extension d'un aéroport de Rome retoquée en raison d'une réserve naturelle

L'extension d'un aéroport de Rome retoquée en raison d'une réserve naturelle
L'extension d'un aéroport de Rome retoquée en raison d'une réserve naturelle - © Cineberg - Getty Images

Le projet d'extension de l'aéroport Fiumicino de Rome, le premier aéroport italien en terme de trafic, a été retoqué par une commission technique du ministère de l'Environnement, qui l'a jugé incompatible avec la présence d'une réserve naturelle, a annoncé le ministère.

 

Baptisé "Aeroporto di Fiumicino - Master Plan 2030", ce projet avait été présenté fin mars 2017 par l'Enac, l'Agence nationale pour l'aviation civile, et Adr (Aeroporti di Roma), une filiale du groupe Atlantia, dont l'actionnaire principal est la famille de Luciano Benetton.

Il attendait, depuis, l'avis du ministère.

"La commission (technique) a exprimé un avis négatif sur la compatibilité environnementale du projet, jugeant incompatible la construction des infrastructures aéroportuaires avec la zone de Réserve naturelle", a expliqué le ministère.

Fiumicino est le premier aéroport italien, devant ceux de Milan et de Bergame (nord). Il a accueilli près de 43 millions de passagers en 2018, un chiffre en hausse de 5% sur un an et qui représente 23,2% du total national, selon l'Enac.