Jardinage : que faire en mai, après les Saints de Glace ?

Cette année, la nature s’est parfaitement alignée sur le calendrier pour la tradition légendaire des Saints de glace. Les nuits particulièrement fraîches que nous venons de connaître ont donné raison aux fameux Saints Mamert, Pancrace et Servais (traditionnellement célébrés les 11, 12 et 13 mai) qui correspondent, selon la croyance populaire, à "la dernière période où des gelées peuvent se produire avant l’été, et où le refroidissement nocturne est suffisant pour générer des gelées en plaine."

Quoi qu’il en soit, maintenant que ces Saints de Glace sont passés, on va (enfin) pouvoir se lâcher et planter ce qu’on veut dans le jardin.

Voici l’essentiel des travaux de jardinage à effectuer à partir du 15 mai :

Au potager : légumes à gogo !

4 images
© Getty Images / grivina

Au mois de mai, c’est l’apogée du printemps et le potager se transforme en un lieu enchanteur ! On peut même déjà récolter des choux verts, de la laitue, des épinards, des navets, de la sauge, des asperges, de la rhubarbe, des pommes de terre primeurs et des radis. Si vous avez fait des semis au mois d’avril, il est maintenant temps de les éclaircir (en les séparant pour qu’ils n’étouffent pas) afin que la magie puisse opérer dans les semaines à venir.

Et si vous n’avez encore rien planté (ou que vous avez encore de la place), c’est le moment de faire des semis de carottes, de choux rouges, de brocolis, de navets, et de haricots. Dès mi-mai, on sème également en pleine terre les courges et autres cucurbitacées (potirons, pâtisson, concombres, etc.), les aromates (ciboulette, aneth, basilic, marjolaine…) ainsi que les oignons, la laitue (encore), l’ail, les artichauts… C’est aussi la période idéale pour enfin sortir vos plants de tomates qui ont patienté sur le rebord de la fenêtre pendant tout ce temps.

Dans les parterres et les balcons : on cajole et on complète

4 images
© Getty Images / grivina

Côté fleurs, les semis d’annuelles un peu plus frileuses qu’on avait préparés au mois d’avril peuvent maintenant être mis en pleine terre ou en jardinière, et les bulbes d’été peuvent désormais compléter votre balcon ou vos parterres de vivaces. Les arbustes d’ornement sont également prêts à être planté.

Si vous avez des plantes d’intérieur suffisamment rustiques pour passer l’été dehors, vous pouvez les sortir progressivement en veillant à les placer à l’ombre dans un premier temps, afin d’éviter les "coups de soleil" sur leur feuillage.

Enfin, un soin tout particulier doit être apporté aux pelouses, qui ont dorénavant besoin d’être tondues régulièrement ainsi qu’aux rosiers, qui pourraient subir des attaques de pucerons.

Jardiner avec la lune

4 images
© Getty Images / grivina

Pour mettre toutes les chances de leurs côtés, de nombreux jardiniers suivent un calendrier lunaire qui détermine les jours plus propices aux "feuilles", aux "fleurs", aux "fruits" ou aux "racines" en fonction de la position de la lune. 

Pour le mois à venir, il est par exemple déconseillé de jardiner le lundi 18 mai (car la lune est à son apogée), le dimanche 24 mai (car il y aura un nœud lunaire), le mercredi 3 juin (la lune est en périgée), ainsi que le vendredi et samedi 5 et 6 juin (nœud lunaire).

Les calendrier lunaires se trouvent gratuitement sur internet - comme sur le site de Gerbeaud ou sur celui de Jardiner Malin - mais on peut également en acheter dans les pépinières et magasins de jardinage (souvent plus complets). 

Bon jardinage !

► Pour plus de conseils, "Jardins et Loisirs", le magazine du jardinage présenté par Luc Noël, est disponible gratuitement sur Auvio.