Et si vous pouviez créer vos semences vous-mêmes ?

Et si vous pouviez créer vos semences vous-mêmes ?
Et si vous pouviez créer vos semences vous-mêmes ? - © Jaturon Ruaysoongnern / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Alors que dans le monde entier, on se tourne de plus en plus vers le jardinage et le plaisir de cultiver soi-même ses fruits et légumes, pourquoi ne pas franchir une nouvelle étape : la création de ses propres semences !

Une manière de préserver la biodiversité végétale et d'enrayer la standardisation des semences.

Qu'est-ce qu'une semence ?

La semence est la graine choisie pour être semée. Cette sélection humaine existe depuis les débuts de l'agriculture. Les critères étaient la grosseur, la résistance, l'enveloppe... Aujourd'hui, le commerce des semences est très réglementé, chaque pays imposant ses normes du point de vue sanitaire. La tendance est donc à la semence industrielle, très gourmande en insecticides car elle est moins résistante que la semence dite "de ferme" ou naturelle. La semence de ferme est la semence autoproduite par l'agriculteur, qui récupère les graines d'une année sur l'autre sur ses propres cultures. Le site Agrodistribution montre ainsi que la pratique tend à se développer : 56% des agriculteurs de moins de 35 ans la plébisciteraient.

Un DIY comme les autres ?

Mais peut-on vraiment autoproduire sa semence si l'on n'est pas agriculteur ni même familier de la pousse végétale ? En tout cas, c'est le pari fait par deux associations, Longo Maï et le Forum civique européen. Luttant pour la variété des semences, elles se sont lancées dans la conquête du grand public à travers une médiathèque de DIY. Ainsi, les deux associations ont mis en ligne plus de quarante tutoriels pour produire une trentaine de semences potagères soi-même. Ces vidéos, qui totalisent sept heures d'images, ont été réalisées pendant plus de trois ans et ont nécessité la contribution d'une centaine de personnes. Elles dévoilent dans un vocabulaire très accessible les secrets de la création d'une semence. Si le processus est relativement simple et peu coûteux, il faut quand même être armé de patience et de quelques outils.

7 heures de vidéos

Les tutos sont disponibles gratuitement sur le site diyseeds.org ou sur Youtube et sous-titrés en cinq langues (portugais, anglais, arabe, français, espagnol). On apprend le procédé spécifique pour un grand nombre de légumes, comme l'artichaut, l'aubergine, la betterave, l'oignon, le poivron, le radis ou encore le chou cabus ! D'autres tutos sont plus généralistes et expliquent la pratique de la production de semences : comment choisir les semences, les étapes d'extraction, de nettoyage à l'eau, de séchage et de tri des semences mais aussi des processus fondamentaux ignorés du grand public comme la pollinisation. Une somme d'informations mises en images et en sons...

Et si jamais vous ne vous sentez pas encore prêts à créer vos propres semences, la balade audiovisuelle n'en vaut pas moins le détour !