Et si nos écrans de smartphones étaient capables de produire de l'énergie solaire ?

Et si nos écrans de smartphone étaient capables de produire de l'énergie solaire ?
Et si nos écrans de smartphone étaient capables de produire de l'énergie solaire ? - © Carlo A - Getty Images

Alors que le secteur de l'énergie solaire est en plein boum, des scientifiques coréens planchent sur la création de panneaux solaires transparents, qui pourraient être déployés à grande échelle et intégrés dans les matériaux du quotidien.

À l'heure où les citoyens sont de plus en plus incités à expérimenter l'autoconsommation, qui consiste à produire sa propre énergie, l'idée a de quoi séduire.

Pour étudier l'efficacité de cette technique, les chercheurs coréens ont utilisé deux matières semi-conductrices : le dioxyde de titane (TiO2) et l'oxyde de nickel (NiO). Ces deux matériaux présentent l'avantage d'être disponibles en abondance dans la terre et d'absorber la lumière UV.


Lire aussi : Et s'il était possible de chatter avec des morts sur son smartphone ?


Une cellule solaire innovante permettrait d'optimiser le photovoltaïque

Les scientifiques ont développé une cellule solaire à partir d'un support en verre et d'une électrode en oxyde métallique, sur laquelle ils ont déposé de fines couches de TiO2, puis de NiO, avant d'ajouter un revêtement de nanofils d'argent.

La cellule était très réactive et fonctionnait dans des conditions de faible luminosité.

En outre, plus de 57% de la lumière visible était transmise à travers les couches de la cellule, ce qui lui donnait un aspect transparent, indiquent les auteurs de la recherche. 


Lire aussi : Des chercheurs disent avoir produit de l'électricité avec des plantes en Israël


"Alors que cette cellule solaire innovante en est encore à ses débuts, nos résultats suggèrent qu'il est possible d'améliorer encore les photovoltaïques transparents en optimisant les propriétés optiques et électriques de la cellule", avance le professeur Joondong Kim du département de génie électrique de l'université nationale d'Incheon, qui a dirigé les travaux.

Vitres d'immeubles ou de voitures : les autres pistes à l'étude

L'idée de panneaux solaires transparents n'est en effet pas nouvelle. Des scientifiques américains de l'université du Michigan ont récemment développé des panneaux solaires à travers des vitres d'immeubles et de voitures. Leurs travaux, publiés en août dernier dans la revue PNAS, mentionnent l'utilisation d'un polymère organique. 


Lire aussi : Un nouveau matériau pourrait remplacer le lithium utilisé dans les batteries de nos appareils électroniques


En dépit de ces premières expériences, d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer l'efficacité des panneaux solaires transparents. Mais la méthode ouvre une perspective intéressante dans le déploiement de l'énergie solaire, notamment pour un usage domestique.