En Corrèze, cette route chauffante est garantie sans neige ni verglas

Eurovia a équipé 120 m de routes de son système Power Road à Égletons (Corrèze).
Eurovia a équipé 120 m de routes de son système Power Road à Égletons (Corrèze). - © Courtesy of Eurovia

Eurovia, filiale du groupe Vinci, expérimente depuis quelques jours en grandeur nature sa technologie Power Road à travers la mise en place d'une route "chauffante" en Corrèze. Objectif : qu'elle ne gèle pas et que ni neige ni verglas ne s'y déposent.

Présenté en 2017, le développement du procédé Power Road s'accélère. Il consiste à produire de l'énergie thermique à partir des rayonnements du soleil sur la route.


Lire aussi : Chauffer nos maisons avec Facebook, c'est possible et écologique !


Des routes dégagées en hiver, refroidies en été

L'énergie ainsi collectée peut être stockée puis restituée aux bâtiments et infrastructures proches via un système de pompes à chaleur. Il devient ainsi possible de chauffer des bâtiments entiers grâce à cette technologie mais aussi et surtout les routes concernées.

Selon Eurovia, qui avait déjà développé le projet en 2017, il est possible de capter jusqu'à 20% de la chaleur du soleil emmagasinée. De cette manière, 25 m² de rue aménagée pourraient suffire à chauffer un logement de 70 m².

L'idée est que cette énergie serve aussi en hiver à déneiger et déverglacer les voiries ou les pistes d'aéroports sans la moindre intervention humaine, c'est-à-dire sans recourir au salage.

A l'inverse, le fait de capter la chaleur en plein été aide à refroidir automatiquement les chaussées.


Lire aussi : Paris inaugure ses premières "voies anti-bruit et anti-chaleur"


Bâtiments, piscines : la chaleur stockée est redistribuée

Depuis quelques jours, un tronçon expérimental de 120 m a été déployé sur une portion de la rue Martial Bergeal, qui conduit au cœur des sites universitaires d'Égletons, en Corrèze.

En tout, cela représente une surface de 660 m² de chaussée Power Road, qui permet aujourd'hui de déverglacer cette route grâce à son raccordement au réseau de chaleur de la ville. Cela se traduit par tout un système de capteur solaire thermique prenant la forme de tubes dans lesquels passe un liquide caloporteur intégré à la chaussée.

Parmi les autres chantiers déjà réalisés figure notamment le chauffage d'une piscine à Feurs (Loire), généré par une installation placée sous le parking du cinéma de la ville. Une cinquantaine d'autres seraient actuellement à l'étude sur tout le territoire français.