Diminuer sa consommation de plastique : SodaStream, écolo?

Diminuer sa consommation de plastique : SodaStream, écolo?
Diminuer sa consommation de plastique : SodaStream, écolo? - © foodboom

A l'heure où les adolescents sèchent les cours, débarquent dans les rues avec des pancartes pleines d'ambition pour la planète et où des marches rassemblent des milliers de personnes, il est toujours bon de se demander ce que l'on peut faire à son échelle pour diminuer son empreinte écologique.

Si l'on ne peut pas tous passer du jour au lendemain au zéro déchet, on peut quand même y tendre de manière simple et efficace. Une première étape pourrait consister à diminuer (voir totalement arrêter) sa consommation de bouteilles en plastique. Fini les packs d'eau pétillante et autres sodas. D'abord parce que les sodas sont bourrés de sucre et que votre santé vous remerciera d'arrêter. Ensuite, parce que l'eau pétillante (qu'on adore) est (la plupart du temps) disponible uniquement en bouteille plastique.

Saviez-vous qu'un million de bouteilles en plastique sont achetées chaque minute dans le monde?

Sodastream, c'est quoi?

Sur leur site, on peut lire une courte description de l'entreprise : "SodaStream offre une alternative durable à l’eau pétillante et est le leader mondial du marché des appareils destinés à préparer de l’eau gazeuse à domicile. Les appareils de SodaStream vous permettent de gazéifier l’eau du robinet en un tournemain et de tirer un trait sur les bouteilles en plastique. Vous êtes, par ailleurs, libre de déterminer l’intensité des bulles. SodaStream est actif dans 46 pays". On trouve également mention des pays de production (on apprécie la transparence) : Australie, Chine, Allemagne, Israël et Afrique du Sud.

Une entreprise israélienne (anglaise à la base) qui ne fait pas trop parler d'elle mais qui a quand même fait plier de grandes entreprises comme Nestlé ou Coca. En effet, elle aime titiller là où ça fait mal avec des campagnes en ligne mettant en avant l’alternative écologique qu'elle propose face aux bouteilles en plastique de Coca, Evian et autres eaux et sodas. Deux procès plus tard, le tribunal donne raison à SodaStream et estime que le message (aka le plastique nuit à l’environnement) est "essentiel et socialement pertinent".

Il existe plusieurs version de la machine à bulles mais l'offre reste assez basique (ce qu'on aime! Pourquoi toujours une surenchère de consommation?) : le Spirit, le Spirit One Touch (avec choix de l'intensité des bulles) et le Crystal (avec bouteille en verre fabriquée en France). 

D'un point de vue financier, la machine Crystal à l'achat coûte 130€ (ou 69€ pour la version Spirit) et les recharges environ 12€. Une recharge permet de gazéifier 60L d'eau donc le litre d’eau gazeuse revient à environ 0,20€. La machine mettra quelques mois à être "rentable" mais le bien qu'on fait à la planète vaut le petit investissement. 

Sodastream, écologique?

La qualité de l’eau du robinet est bonne. Si on veut de l’eau pétillante, il suffit d’y ajouter du CO2. 

Johan schepers, Directeur général de SodaStream benelux nous incite (forcément) à utiliser l'eau du robinet qui est potable (encore heureux) dans toutes nos communes belges plutôt que de continuer à boire de l'eau en bouteille (plastique).

Si l'on en croit le site internet :

  • une bouteille de SodaStream peut remplacer environ 2800 bouteilles (et canettes) dans un foyer
  • un cylindre CO2 représente 180 canettes et 40 bouteilles et est réutilisable (donc faites le calcul à chaque fois que vous réutilisez un cylindre)

On se demande, malgré ces bons points, pourquoi la première version des machines proposait une bouteille en plastique. Tant qu'à en diminuer sa consommation, autant aller jusqu'au bout. Chose faite quelques années plus tard avec la version "Crystal" (en verre) qui pousse le concept un peu plus loin en proposant une bouteille en verre et, surtout, qui permet d'éviter les problèmes liés à l'utilisation répétée d'une bouteille en plastique (certains types de plastique pouvant libérer des produits chimiques toxiques).

Les puristes diront que le niveau suivant serait de ne boire que de l'eau du robinet (sans passer par la gazéification par une machine).

On est d'accord mais step by step, ne boudons pas notre plaisir et acceptons de faire des petits gestes qui aident la planète même si l'on peut toujours faire plus.

Notre avis

On a testé la machine pour vous donner un avis impartial sur la chose.

Force est de constater qu'on est conquis!

Non seulement la mise en marche est ultra simple (on ouvre le capot, on glisse le cylindre et puis voilà) mais l'utilisation l'est tout autant (on appuie 2-3 fois sur le bouton et hop). Les recharges sont trouvables dans de nombreux supermarchés donc, dès que le cylindre est fini, on va faire ses courses et on en profite pour faire l'échange (parce que le cylindre reste propriété de SodaStream, ils les récupèrent vides pour les re-remplir et c'est le cycle de la vie). On reste bloqué sur le fait que la bouteille en plastique n’envoie pas le bon message et on préfère grandement la version "Crystal" en verre qui passe au lave-vaisselle et qui en plus est assez classe. Autre point très positif : le gain de place. Plus besoin d'entreposer des packs de 6 bouteilles dans des endroits improbables pour ne pas se prendre les pieds dedans. Et en plus, on économise des sacs poubelles bleus puisqu'on n'a plus de bouteilles en plastique!

En résumé

  • hyper facile, pratique et rapide
  • recharges facilement trouvables
  • écologique
  • gain de place
  • Bémol : la version plastique

Plus d'infos : https://fr.sodastream.be/