Des scientifiques ont la solution pour diminuer l'impact de l'agriculture moderne sur l'environnement

Des scientifiques se sont demandés comment, à notre échelle, nous pourrions réduire l’impact de la pollution engendrée par l’agriculture moderne. Il ont fait plusieurs constats. Tout d’abord, ils observent que les dommages écologiques diffèrent énormément d’un aliment à l’autre. Par exemple, sur le changement climatique : 100 grammes de viande de boeuf peuvent produire jusqu’à 105 kilos de gaz à effet de serre, contre 6 fois moins d’émissions pour le fromage, 30 fois moins pour le tofu et 60 fois moins pour certaines légumineuses.

 

Devenir végétarien ?

Les chercheurs ont fait une autre découverte : la viande et les produits laitiers nécessitent 83 % des terres agricoles. Aussi, ils causent 57 % de la pollution de l’eau, alors qu’ils n’apportent qu’une minorité des calories et des protéines de l’alimentation. Conclusion ? La meilleure solution serait de bannir la viande et les produits laitiers dans notre alimentation. Cela permettrait de diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture, d’économiser une surface plus grande que l’Union Européenne, la Chine, l’Australie et les États-Unis réunis, tout en nourrissant la planète. Devenir végétarien serait même écologiquement plus bénéfique que d’acheter une voiture électrique ou que de limiter ses trajets en avion.