Des scientifiques capturent des atomes avec une résolution proche des limites de la physique

Des physiciens de l’Université Cornell ont repoussé les limites de l’imagerie électronique en photographiant des atomes au milliardième de mètre.

L’expérience, dirigée par le professeur David Muller et publiée dans la revue Science, combine un détecteur à matrice de pixels et des algorithmes de reconstruction 3D afin de prendre des atomes le plus précisément et proche possible. Une précision telle que, grâce aux algorithmes, les chercheurs ont pu corriger le flou du microscope au point que le seul flou que l’on voit dans la photo est généré par le mouvement des atomes et non pas à la résolution de l’image.

Mais l’équipe ne s’est pas donné tout ce mal uniquement pour battre un record. En effet, comme le souligne David Muller au NewScientist :

"Nous pouvons maintenant déterminer très facilement où se trouvent les atomes. Cela ouvre de nombreuses nouvelles possibilités de mesure de choses que nous voulions faire depuis très longtemps."

L’image est probablement un record imbattable puisque le flou est causé par le tremblement des atomes. Les chercheurs affirment que leur réalisation est presque à la limite physique de l’imagerie atomique, explique petapixel. Si, théoriquement, ils pourraient battre leur propre record et atteindre une résolution encore plus élevée en gelant l’échantillon à une température proche du zéro absolu; les atomes continuent de bouger même à cette température donc personne ne sait si une meilleure image est réellement possible...