Des jardins verticaux pour mesurer l'impact d'un environnement urbain sur les plantes

Des jardins verticaux pour mesurer l'impact d'un environnement urbain sur les plantes.
Des jardins verticaux pour mesurer l'impact d'un environnement urbain sur les plantes. - © Courtesy of Annvil Guarden

Des métaux lourds ? Des microparticules ? Un projet architectural prenant la forme d'un jardin vertical a été lancé en Lettonie pour mesurer l'impact d'une zone urbaine sur la composition des plantes, notamment celles qui se retrouvent dans notre assiette.

Quatre étages. Quatre mètres de haut par quatre mètres de long. Voilà les mensurations du jardin vertical baptisé "G(u)arden", imaginé par le cabinet d'architectes Annvil.

Quels taux de polluants dans les fruits et légumes produits en ville ?

L'installation se trouve à Riga, dans la capitale lettone. La structure n'est composée que de plantes locales piochées aux quatre coins du petit pays, qui compte moins de deux millions d'habitants. Le projet a réuni aussi bien des designers que des urbanistes ou des scientifiques spécialistes de l'environnement. 

Garnir les centres-villes d'espèces végétales, c'est bien. Connaître l'impact d'un environnement urbain sur les plantes, surtout celles que l'on consomme, c'est mieux.

Le projet consiste à mesurer la présence de métaux lourds dans les fruits, légumes et autres espèces végétales poussant en ville. Quelle est la composition microbiologique de l'air et de l'eau qui nourrissent ces dernières ? C'est tout l'enjeu de cette expérimentation menée dans une ville en proie à la pollution et à un trafic routier dense. 

Une série d'autres jardins urbains du genre vont fleurir dans le pays l'année prochaine, notamment à Jūrmala, Valmiera, Cēsis, Liepāja et Kuldīga.