Des déchets plastiques découverts au plus profond de l'océan

À plusieurs milliers de mètres sous la surface de l'eau, ce qui ressemble à des détritus en plastique ont été observés. L'explorateur Victor Vescovo demande que cette pollution soit circonscrite.

 

Le record de plongée a été battu. Le submersible de Victor Vescovo est descendu à près de 11.000 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes, au milieu du Pacifique. Une victoire qui a rapidement été esquintée par la triste découverte de l'explorateur. En effet, au milieu du paysage lunaire que forment les planchers océaniques, l'équipe de plongeurs a observé «un sac plastique» et des «emballages de bonbons». Preuve que les activités humaines affectent les zones les plus reculées du monde.

 

Une pollution sans limites

«Ce n'est pas un grand bassin de collecte des déchets, bien qu'il semble être traité comme tel», dénonce Victor Vescovo. Le plongeur demande que le contrôle de la pollution soit accru pour mettre fin à cette érosion dont on ne discerne plus les limites. Depuis que ces déchets ont été aperçus, les scientifiques de l'expédition cherchent à savoir si les espèces abyssales sont elles aussi affectées par de tels rejets.
Selon une estimation de 2014, plus de 5.000 milliards de morceaux de plastique flotteraient dans les océans.