Des bus électriques vont pouvoir se recharger en roulant sur des routes à induction

ElectReon est spécialiste dans le développement de solutions de recharge électrique par induction.
ElectReon est spécialiste dans le développement de solutions de recharge électrique par induction. - © Courtesy of ElectReon

Un système de route à recharge électrique par induction va être mis en place, de manière expérimentale et sur quelques centaines de mètres seulement, à Karlsruhe en Allemagne. L’idée est de pouvoir fournir de l’énergie aux bus électriques du réseau de transports en commun local pendant qu’ils roulent.

Le système de recharge sans fil par induction n’est pas nouveau. Il permet de transférer de l’énergie électrique jusqu’à la batterie du véhicule via un champ électromagnétique. Jusqu’à présent, il a fait ses preuves à l’arrêt, sur des places de parking, ou lors de tests sur routes privées. Là, il s’agit d’une expérimentation grandeur nature à une autre échelle, dans la ville de Karlsruhe et au service des transports en commun locaux.

Cette expérimentation sera menée par Eurovia, filiale du groupe Vinci, et ElectReon, une startup israélienne spécialisée dans cette technologie, en collaboration avec le fournisseur d’énergies allemand EnBW Energie Baden-Württemberg.


Lire aussi : Les voitures hybrides rechargeables émettraient 2,5 fois plus de CO2 que prévu


 

90 mètres de charge dynamique

Il s’agit d’une première en Allemagne. Ce projet vise à développer, début 2021, une portion de 100 mètres de route disposant d’un système à induction, à raison de 90 mètres de charge dynamique et 10 mètres en statique. Plus tard, une portion plus importante, d’environ 600 mètres, sera à son tour déployée. Les bus électriques de Karlsruhe utiliseront ces portions spéciales afin de recharger un peu leurs batteries, tout en roulant. Cette phase de test servira à déterminer l’efficacité ou non de ce système.

Cette technologie présente en tout cas de nombreux avantages :

  • elle devrait permettre d’augmenter l’autonomie des véhicules électriques, en l’occurrence d’assurer peut-être davantage de rotations de transports en commun.

  • ce système de recharge autoriserait des batteries plus petites, car chargées régulièrement, à chaque passage. Cela permettrait de gagner en poids et en espace sur les véhicules concernés.

  • cela pourrait également éviter de construire des stations de charge supplémentaires, allouées aux bus.

D’autres projets du même type devraient suivre en Allemagne, mais aussi en Belgique et même en France.