Coronavirus : les animaux reviennent dans les villes désertées par l'homme

Les animaux reviennent dans les villes désertées par l'homme
Les animaux reviennent dans les villes désertées par l'homme - © Yanis Ourabah - Getty Images

Même si de nombreuses photos et vidéos sont photoshopées pour vous faire croire que les lions arrivent à Bruxelles ou que les dauphins envahissent Moscou, certaines images sont réelles et nous mettent du baume au cœur en ces temps difficiles.

Les cygnes dans les canaux de Venise ne sont pas rares par contre, la limpidité de l’eau et les petits poissons, ça c’est nouveau !

Partout dans le monde et fortement en Europe, les villes se vident pour enrayer la propagation du Coronavirus. Il n’aura pas fallu longtemps pour que les gens qui n’ont plus rien à faire qu’à regarder par leur fenêtre voient apparaître la nature de plus en plus sauvage à des endroits qu’elle avait désertés. Nombreux sont les témoignages à Bruxelles de gens qui voient passer des groupes de canards ou des couples de hérons devant leurs terrasses.

En Italie, l’équipage d’un voilier qui participe à l’America’s Cup, a pu filmer des dauphins dans le port de Cagliari, en Sardaigne, comme le dévoile CNews. Ces images ont été reprises sur Twitter et d’autres réseaux sociaux comme venant de Venise mais ce n’est pas le cas et ça n'en reste pas moins magnifique.

Dans un article du Guardian, on apprend que des animaux sauvages qui avaient déjà l’habitude de se promener dans les villes le font de manière beaucoup plus libre. Au Japon, les cerfs de Nara sont une attraction très appréciée des visiteurs (qui n’aimerait pas caresser un petit cervidé?) mais aujourd’hui, faute de touristes, ils se retrouvent sans nourriture et s’aventurent donc hors de leur zone habituelle. Ce qui donne lieu à des scènes étranges et presque post-apocalyptiques.

De même, au temple Phra Prang Sam Yoton en Thaïlande, on assiste à des attaques entre singes affamés qui n’ont plus personne pour leur donner à manger. Des locaux sortent pour nourrir ces animaux sauvages délaissés pendant cette crise sanitaire.

A Barcelone, c’est un sanglier qui a pris possession des avenues désertes. Ces animaux font souvent des incartades dans les villes mais avec ce décor vide, les images sont impressionnantes et insolites.

A Paris, cela pourrait paraître moins insolite qu’un sanglier dans les rues mais les habitants ont commencé à entendre les oiseaux piailler! Un retour de la nature dans une ville qui n’entendait plus beaucoup les bruits sauvages.

Et si beaucoup d'animaux envahissent les villes, certains restent dans leur domaine naturel mais profitent de l'absence des hommes pour s'amuser. C'est le cas de cet animal (un loup, un renard ou un husky) qui s'en donne à coeur joie sur les pistes de ski désertées depuis des semaines!

En Inde, c'est un animal qu'on n'a pas l'habitude de voir dans les villes qui respecte le code de la route en traversant au passage pour piétons. Une civette de Malabar, un animal bien éduqué dirait-on!

Le Sud de la France n'est pas en reste avec ces deux rorquals qui ont décidé de venir faire un tour dans les Calanques de Marseille. On ne peut pas leur en vouloir, il paraît que c'est une région magnifique, nous aussi on irait bien y faire un tour!