Confinement : 5 bonnes nouvelles qui font du bien au moral

La crise du coronavirus et les mesures de confinement peuvent générer du stress et des angoisses. Pourtant, tout n’est pas anxiogène. Il y a aussi des bonnes nouvelles ! En voici 5 pour vous remonter le moral et terminer cette semaine en beauté :

1) La pollution diminue encore un peu plus

En Inde, où 1,3 milliard de personnes sont confinées chez elles depuis le 22 mars, les niveaux de pollution ont fortement diminué. L’Himalaya est désormais visible à 200 kilomètres, et l’évènement n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. Les habitants de Jalandhar, une ville au nord de l’Etat du Pendjab en Inde, ont posté de nombreuses images de l’Himalaya couvert de neige… qu’ils n’avaient plus vu depuis 30 ans !


Les niveaux de pollution atmosphérique ont également tous chuté de façon drastique à Londres, Milan, Rome et Paris depuis la mise en place des mesures de confinement pour endiguer la propagation du coronavirus.

2) La nature reprend ses droits dans les Calanques de Marseille

Les patrouilles littorales de Marseille ont filmé cette semaine deux superbes rorquals qui, profitant du calme créé par le confinement, nageaient paisiblement dans les eaux du parc national des Calanques.

 

Mais ce n’est pas tout : "Les équipes ont pu observer des groupes de dauphins et des bancs de thons qui se rapprochent car ils ne sont plus effrayés par les bruits de moteurs. Les fous de Bassan se montrent. Les puffins, ces oiseaux qui nichent habituellement sur les archipels, se retrouvent en groupes sur l’eau. On n’avait pas vu cela depuis très longtemps", explique Didier Réault, le président du parc des Callanques de Marseille.

3) Les koalas blessés par les incendies en Australie ont été relâchés dans la nature

Les terribles incendies qui ont ravagé l’Australie et qui ont décimé des millions de koalas semblent déjà si loin. Heureusement si on en reparle aujourd’hui, c’est parce qu’il y a une bonne nouvelle : pour certains koalas qui ont échappé aux flammes, il est en effet temps de rentrer chez eux.

 

 

"Bonne nouvelle ! Nous avons relâché dans la brousse des Blue Mountains les premiers koalas que nous avions sauvés des feux ! Quatre adultes et un petit Joey en prime dans la poche de sa maman. Ils avaient l’air heureux d’être à la maison !a annoncé Science for Wildlife sur Facebook.

4) Carnet rose à Pairi Daiza : un faon du Père David est né !

C’est avec beaucoup d’émotions que Pairi Daiza a annoncé la naissance d’un petit cerf du Père David dans son parc. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, cette espèce de cerf est officiellement déclarée "éteinte dans la nature". Cette naissance est donc une excellente nouvelle pour la préservation de l’espèce, qui doit son nom au missionnaire et naturaliste français Armand David aka "Père David".

5) Le pangolin, sauvé par le coronavirus ?

Le pangolin est le mammifère le plus braconné au monde, malgré le fait que la vente de cet animal soit illégale.

Mais depuis le début de la pandémie, la vente de pangolin est en chute libre dans les pays qui le consomme. Suspectés d’être les hôtes intermédiaires qui auraient permis la transmission du virus à l’homme, les pangolins pourraient donc bénéficier de cette crise du COVID-19. C’est tout ce qu’on leur souhaite en tout cas…

2 images
© Getty Images

Alors le moral, ça va mieux ?