Comment les plantes carnivores dévorent-elles leurs proies?

Les insectes tombent souvent sous l'emprise de ces prédateurs voraces. Voici comment les plantes carnivores fonctionnent.

La nature est parfois cruelle. Les plantes carnivores dévorent les insectes pour y puiser de l'azote, un élément essentiel à leur survie. Elles emploient des stratagèmes souvent subtils et adroits pour leurrer puis engloutir leurs victimes.
Certaines plantes utilisent des pièges passifs, qui leur permettent de capturer les insectes sans bouger. Elles utilisent alors des feuilles collantes ou des entonnoirs pour immobiliser leurs proies. Par exemple, la sarracenia a une forme conique qui lui permet de récolter de l'eau de pluie. Attirés par le goût sucré de son nectar, les insectes s'engouffrent et se noient au cœur de la plante.

D'autres plantes carnivores adoptent des pièges actifs et vont se mouvoir pour venir à bout de leurs prises. Par exemple, la droséra utilise les poils rouges et collants qui jonchent son corps pour engluer les insectes. Ensuite, la plante se referme sur elle-même pour s'emparer définitivement de son butin. On peut également observer ces célèbres plantes se servir de leur mâchoire pour enfermer leur pâture dans une prison végétale.

Grâce à leurs enzymes, les plantes carnivores peuvent transformer les insectes en substances nutritives et y puiser notamment l'azote qu'ils contiennent. Il leur faut parfois plusieurs semaines pour digérer leur prise. On recense plus de 700 espèces de plantes carnivores.