Climat: des activistes dénudés perturbent une séance de la Chambre des Communes britannique

Ce lundi 1er avril, à Londres, des militants du groupe écologiste "Extinction Rebellion" ont organisé une opération coup de poing pour alerter sur les enjeux environnementaux.

 

Le sérieux des hommes politiques britanniques est loin d'être inébranlable. Douze activistes dénudés ont fait irruption dans la Chambre des Communes. Ils ont improvisé quelques pas de danse devant le regard médusé des politiciens réunis pour débattre au sujet du Brexit. "Quelle belle distraction", lance alors le député Peter Kyle avant de s'esclaffer. Toutes les têtes se sont tournées vers les trublions, laissant de côté le débat en cours.

Certains sont parvenus à rester de marbre, comme le député Nick Boles, qui a tenté de rasséréner les esprits: "Les Britanniques ont toujours su ignorer la nudité gratuite et je suis sûr que la Chambre va désormais se reconcentrer sur les questions au cœur du débat". Mais la suite des événements lui a prouvé le contraire. L'hémicycle a plus tard été perturbé par l'arrestation des agitateurs après qu'ils eurent formulé la raison de leur intrusion.

 

Des militants écologistes

Les revendications des activistes sont moins comiques que les réactions qu'elles ont suscitées. Les militants sont membres du groupe écologiste "Extinction Rebellion", une organisation qui lutte pour mettre un terme à une éventuelle crise environnementale. Certains avaient inscrit sur leur corps le message "SOS" tandis que d'autres étaient déguisés en éléphants. Ils ont exigé des politiciens qu'ils prennent en considération l'ampleur du réchauffement climatique et qu'ils mettent en place des mesures pour freiner les émissions de carbone.