Climat : Déguisés en abeilles, des militants dénoncent l'inaction du gouvernement

Ce samedi 4 mai à Paris, des bénévoles du WWF ont tenu à alerter sur le déclin massif de la biodiversité.

Un million d'espèces animales et végétales sont menacées d'extinction.

Tel est le chiffre alarmant relevé par le rapport mondial de l'IPBES, exhortant les gouvernements à agir, et vite. Ce samedi 4 mai, des bénévoles du WWF n'ont pas tardé à faire entendre leur colère face à ce déclin. Au milieu d'une grande place de la capitale, une trentaine de manifestants se sont tenus debout, déguisés en abeilles, avant de s'aplatir sur le sol humide. Un symbole fort qui illustre l'effondrement de la biodiversité. 

 

Un gouvernement attentiste ? 

« Pour la première fois dans l'histoire de la Terre, une seule espèce menace l'ensemble du vivant », lance un militant, un micro à la main. Le membre du WWF pointe la dépendance aux énergies fossiles et aux pesticides ou encore la hausse inflexible des émissions de CO2 : autant de chefs d'accusation auxquels la France est tenue répondre. « C'est un changement de modèle complet qui doit être vu », explique l'activiste qui encourage le gouvernement à investir davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique.