Cette fausse publicité se moque des voyages sur Mars pour les super riches du futur

Voyager sur Mars sera peut-être un jour possible mais seuls les super-riches pourront en profiter.
Voyager sur Mars sera peut-être un jour possible mais seuls les super-riches pourront en profiter. - © dottedhippo/Getty Images

Voyager sur la planète rouge ? Ce sera possible d’ici quelques années, nous promet Elon Musk, fondateur de SpaceX.

Mais ce tourisme spatial s’adresse à l’élite de la planète, le fameux "1%", comme le rappelle le mouvement "Fridays for future" dans un spot vidéo. Cette fausse publicité dénonce les sommes d’argent dantesques dépensées dans la conquête de Mars alors même que la planète Terre s’épuise.


Lire aussi : SpaceX vise la fin 2021 pour l’envoi de ses premiers touristes dans l’espace


Alors que le rover Perseverance de la Nasa s’est posé jeudi soir sur Mars, le mouvement écologiste "Fridays for Future", fondé en 2018 par Greta Thunberg, diffuse une nouvelle vidéo sur ses réseaux sociaux.

La conquête de l’inutile ?

"Pas de guerre", "pas de pandémie", "pas de pollution". "Un nouveau monde où nous pourrions gagner une nouvelle fois." De prime abord, ces messages chocs accompagnés d’images magnifiques de la planète rouge (145 millions de km² de terres inexploitées) font rêver. On croirait regarder un vrai spot publicitaire qui aurait de quoi nous convaincre d’embarquer pour Mars illico, si cela était possible.

Mais le message clé figure à la fin du film. Car cette publicité satirique intitulée "1%" déplore en réalité les millions de dollars investis dans des programmes spatiaux axés sur la planète Mars, financés par les gouvernements de plusieurs pays du monde (les États-Unis avec le rover Perseverance, les Émirats arabes unis et leur sonde Hope, la Chine et l’orbiteur Tianwen-1) ainsi que par les plus grandes fortunes de la planète (notamment Elon Musk et SpaceX).

Tant d’efforts financiers déployés alors même que "la plupart des humains n’auront jamais la chance de la visiter ou d’y vivre", souligne Fridays for Future.

"Pour les 99% de la population mondiale restant sur Terre, nous ferions mieux de remédier au changement climatique", conclut la vidéo.