Certains types de coraux résisteraient mieux au changement climatique selon leur couleur

L'Acropora tenuis, espèce de corail particulièrement menacée par le réchauffement climatique, compte trois morphologies de couleur : marron, violet et jaune-vert.
2 images
L'Acropora tenuis, espèce de corail particulièrement menacée par le réchauffement climatique, compte trois morphologies de couleur : marron, violet et jaune-vert. - © goran_safarek/Shutterstock

D’après des scientifiques japonais, les récifs coralliens survivent plus ou moins bien au changement climatique selon leur morphologie et leur couleur. Les coraux jaune-vert seraient par exemple plus résistants à la hausse des températures que les coraux bruns.

Si vous avez fait de la plongée dans l’océan Pacifique ou dans la mer Rouge au cours de ces dernières années, vous avez sans doute été frappé par le nombre de récifs coralliens blancs.

Ces édifices sous-marins sont en effet menacés par le réchauffement climatique et la pollution sous-marine. C’est pourquoi ils blanchissent, signe qu’ils perdent leur vitalité.

La richesse des fonds marins passe par la santé des coraux

Or les récifs coralliens procurent un abri à des centaines d’espèces de poissons et de crustacés. Une espèce de corail est particulièrement menacée par la hausse des températures océaniques : l’Acropora tenuis, connu pour ses trois morphologies de couleur : marron, violet et jaune-vert.

Selon une nouvelle étude réalisée par l’Institut des sciences et des technologies d’Okinawa (Japon), ces différentes couleurs permettraient de distinguer à l’œil nu quel type de morphologie de ces coraux résiste le mieux au réchauffement climatique.


Lire aussi : Australie : rendre les "nuages brillants" pour protéger la Grande Barrière


Les auteurs ont observé différentes morphologies de coraux Acropora tenuis cultivés pendant environ 20 ans dans un aquarium. L’objectif était de déterminer leur résistance face au changement climatique au cours des deux dernières décennies, ainsi que les causes sous-jacentes.

"Nous pensions que la différence de résilience pouvait être liée au fait que les coraux abritent différentes sortes d’algues symbiotiques, qui effectuent la photosynthèse pour le corail et lui fournissent de l’énergie. Des recherches antérieures ont montré que certaines algues symbiotiques sont plus résistantes au changement climatique que d’autres. Mais lorsque nous avons examiné les morphologies tricolores, nous avons constaté qu’elles abritaient toutes des algues très similaires", explique le Pr Noriyuki Satoh, qui a dirigé les travaux.

Les coraux verts mieux armés face à la hausse des températures

D’après les observations des scientifiques, les coraux jaune-vert sont les plus résistants au réchauffement climatique.

Cette différence pourrait s’expliquer par l’existence de protéines présentes à des taux plus élevés dans les coraux verts, ce qui les aide à la fois à protéger leurs algues symbiotiques et à résister à la hausse des températures.

Les coraux de morphologie brune, qui présentent les taux les plus faibles de ces protéines, seraient à l’inverse les plus vulnérables au changement climatique.

Les coraux de morphologie violette se situent quant à eux à un niveau intermédiaire entre les coraux bruns et les coraux jaune-vert.


Lire aussi : Un robot-méduse pour sauver les coraux


"Les récifs coralliens sont très importants pour la biodiversité. Comprendre le fonctionnement des coraux est donc crucial pour leur conservation à long terme", conclut l’équipe du Pr Satoh, qui espère pouvoir mener d’autres recherches afin d’explorer plus en détail ces découvertes.