Bientôt, on boira du Coca-Cola dans une bouteille... en papier

Jeter la bouteille de notre soda comme on met à la poubelle nos feuilles de brouillons ou de vieux journaux. C'est le défi des industriels, y compris d'un géant comme Coca-Cola, qui a missionné un laboratoire belge, basé à Bruxelles, pour développer un tout nouveau concept d'emballage. L'objectif étant de pouvoir conditionner aussi bien des boissons gazeuses que des plates.

Coca-Cola se convertit à l'emballage durable

Pour développer ce prototype, Coca a rejoint le projet Paboco, un réseau qui réunit des géants de l'agroalimentaire tels que Carlsberg ou The Absolut (Pernod Ricard) mais aussi L'Oréal. Ces industriels mettent leur force en commun afin d'impulser de nouveaux projets d'emballage durables.

La bière danoise avait ainsi été une des premières marques à dévoiler un contenant en papier, à base de fibres de bois durables. Depuis, d'autres projets ont suivi, comme celui du whisky Johnnie Walker, qui prévoit de lancer au printemps 2021 une toute nouvelle génération de contenants fabriqués à partir de pulpe de bois, pressée et séchée au four.

Le défi est encore grand car il faut aussi trouver une solution pour habiller l'intérieur en papier. Pour l'heure, le prototype est tapissé de plastique 100% recyclé.

Du côté de Coca-Cola, aucune date n'est avancée sur la sortie de cette bouteille en papier.

A quand la bouteille de champagne en fibres de bois ?

En France aussi, où la sacro-sainte bouteille de vin concourt au plaisir d'une dégustation rien qu'avec le bruit du bouchon, on réfléchit à des contenants plus respectueux de l'environnement. Même en Champagne, on a planché sur le sujet. Il a fallu deux années de recherches et de développement à la maison Ruinart pour élaborer non pas un flacon mais un étui entièrement biodégradable.

La griffe d'Epernay a utilisé des fibres naturelles de bois en provenance de forêts européennes écogérées pour produire un écrin épousant les formes de la célèbre bouteille au corps arrondi. Selon Ruinart, l'empreinte carbone a été réduite de 60% par rapport à la gamme d'emballages actuelle.