Bientôt de la cosse de riz dans les habitacles des voitures

Bientôt de la cosse de riz dans les habitacles des voitures.
Bientôt de la cosse de riz dans les habitacles des voitures. - © Tous droits réservés

Le constructeur espagnol Seat annonce son ambition d'intégrer dans ses prochains modèles des pièces détachées fabriquées à partir de cosse de riz comme substitut aux produits en plastique, notamment au niveau des revêtements intérieurs.

Outre l'aspect écologique, ce changement permet également de gagner un peu de poids et donc de faire baisser l'empreinte carbone du véhicule.

Une alternative durable et renouvable au plastique

Des prototypes de revêtements sont actuellement fabriqués à partir d'Oryzite, un matériau renouvelable et durable à base de cosse de riz.

Sachant que plus de 700 millions de tonnes de riz sont récoltées chaque année dans le monde et qu'environ 20% sont constitués de cosses de riz, cela représente environ 140 millions de tonnes, laissées à l'abandon, qui pourraient être recyclées.

La société Oryzite a décidé de transformer la cosse de riz en un matériau inédit pouvant être mélangé à d'autres composés comme du polyuréthane et du polypropylène avant d'être moulé.

C'est cette nouvelle matière première que Seat a choisi de tester sur de nouveaux revêtements comme le hayon arrière, le double plancher dans le coffre ou encore le plafond.

Au final, ces pièces sont plus légères, ce qui permet de réduire le poids de la voiture, donc sa consommation et son empreinte carbone.

Seat a l'ambition d'atteindre une empreinte carbone nulle d'ici... 2050.