Aux quatre coins du monde, les centres-villes deviennent piétons

Nanjing Road à Shanghai (Chine) est une immense rue commerciale que les piétons ont progressivement investis, année après année.
Nanjing Road à Shanghai (Chine) est une immense rue commerciale que les piétons ont progressivement investis, année après année. - © Nikada/IStock.com

Il n'y a pas qu'au centre de Bruxelles que les voitures ne sont plus les bienvenues. De plus en plus de grandes métropoles aménagent des rues entières, voire des quartiers, pour le confort des piétons.

Aux quatre coins du monde, des projets fleurissent dans les centres-villes avec à chaque fois la même ambition : déambuler dans la rue sans craindre de croiser des voitures ou des bus et de respirer leurs gaz d'échappement. Et si l'homme se réappropriait le centre de ses villes ?

En Asie, les projets d'envergure se multiplient

Au Vietnam, à Hô Chi Minh-Ville, il est prévu d'ouvrir davantage de rues piétonnes en centre-ville pour que les habitants comme les touristes aient des lieux privilégiés pour se détendre, loin de la circulation et de la pollution.

L'idée est d'ouvrir de grands axes aux piétons sans transports publics en plein cœur de la ville. Cela concerne une zone de 300 hectares où se trouvent des cafés, des restaurants et des marchés traditionnels.

Toutefois, cela demande de tels aménagements que ce ne sera pas terminé avant 2025. Parmi eux figure notamment la construction de stations de métro pour s'y rendre et s'y déplacer facilement. La circulation des véhicules sur la route pourrait alors y être interdite le week-end et certains soirs.


Lire aussi : Un nouveau confinement ? Même pas peur avec la ville du futur qui nous attend


A Sydney (Australie), il est prévu d'étendre la zone piétonne le long de George Street, là encore en plein centre-ville, afin qu'elle atteigne désormais 2 kilomètres de long. Les travaux devraient être terminés en 2022.

A Shanghai (Chine), c'est un gigantesque centre commercial piétonnier qui a été développé sur Nanjing Road, dans le but de stimuler la consommation, tant pour les locaux que pour les touristes. Il s'agit de l'une des plus grandes rues commerçantes du pays, désormais réservée aux piétons.

L'Europe n'est pas en reste

Plus près de nous, à Leicester (Angleterre), il est également prévu d'étendre les zones piétonnes en déviant certains bus du centre-ville. La nouvelle route empruntée par les bus devrait notamment permettre de gagner en espace libre autour de la tour de l'horloge de Haymarket, dans le quartier historique de la ville.

Idem à Bristol (Angleterre), où certaines rues jusqu'alors fermées de façon temporaire vont l'être de manière permanente, une décision vivement encouragée par les commerçants. La mairie travaille d'ailleurs à transformer le centre historique de la ville en une zone réservée aux piétons.

En France, plusieurs villes ouvrent régulièrement certaines artères aux piétons. Nantes a ainsi été précurseur en la matière sur le Cours des 50 Otages. A Paris, après les berges, c'est la rue de Rivoli qui est désormais fermée aux voitures pour privilégier les vélos, les taxis et les bus. Pas question donc pour les piétons de marcher en plein milieu de la route.